#SonDeLaSemaine n°71 : « La C » de Koba LaD

Partager

Après quelques freestyles et des featurings épars, Koba LaD a rapidement signé chez Def Jam France. Actuellement, la nouvelle étoile montante du rap suscite est l’un des rappeurs qui suscite le plus d’engouement et, malgré son jeune âge, il a construit ce buzz minutieusement. En effet, très tôt, il a su tirer son épingle du jeu. Originaire du 91, vivier de nombreux talents du rap français, toutes les conditions étaient réunies pour que le jeune rappeur devienne ce qu’il est aujourd’hui. Avec ses amis d’enfance du Parc-Aux-Lièvres, Shotas et Kaflo, il crée un groupe appelé 7 Binks ou Seven Binks et débarque sur YouTube : le morceau Beleck y’a les 22 marque leurs débuts. S’ensuit On l’a block, avant que les membres entament par des freestyles les prémices de leurs aventures en solo respectives. Ils n’ont alors que quinze ans : il est évident qu’ils sont trop jeunes pour gérer une quelconque carrière, c’est pourquoi des grands de leur quartier sont intervenus et les ont pris sous leur aile.

Le groupe s’est lancé dans le rap à une période faste du rap français. En effet, 2015 a vu naître les succès de SCH et PNL mais a aussi vu, plus dans le registre de Koba, Gradur, Kaaris et Niska exploser. Malgré la rude concurrence dans la drill et la trap, le trio persévère et profite de l’exposition de la Mafia Spartiate, groupe originaire du même quartier qu’eux, pour briller à leur tour. Shotas, l’ami de Koba est le petit frère de Dalsim, membre de la Mafia. Malheureusement, le groupe finit par se disloquer, esquissant ainsi une opportunité de carrière solo pour Koba.

L’aventure Koba LaD démarre officiellement. Les freestyles s’enchaînent à un rythme effréné et l’objectif est simple : engranger le plus de buzz possible. Il n’aura suffi que d’un hashtag #Ténébreux pour que ce soit chose faite. Le premier épisode de cette dantesque série prend une envergure incroyable, confirmant sans doute toutes les attentes du public. Des millions de vues plus tard et Koba partage La C : il nous fait découvrir la partie submergée de l’iceberg avec un flow totalement novateur, toujours empreint de sa voix si particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.