Nekfeu album surprise

Nekfeu, un deuxième album surprise avec la version physique ?

Partager

A l’issue d’une séance unique de projection du documentaire éponyme le 6 juin, le troisième album solo de Nekfeu Les étoiles vagabondes est disponible sur les plateformes de streaming et de téléchargement. L’introduction du projet se conclut par un prologue surprenant : « Tous les objets composant l’univers, les galaxies, les amas d’poussières, les astres, s’éloignent les uns des autres inexorablement… Comme nous. » Ce passage s’inscrit dans la continuité de Les Astres, morceau caché en deuxième partie de Risible amours, extrait de Feu : « Et je sens mon mal-être grandir de manière exponentielle Ah… À l’aide, une étoile explose dans le ciel. » En filant la métaphore des relations humaines et du mouvement des astres, le rappeur parisien semble nous indiquer que l’esthétique spatiale du projet renferme plus d’informations qu’elle ne le laisse paraitre. A quelques jours de la sortie physique de Les étoiles vagabondes, quelques indices glissés par le rappeur sur les réseaux et dans son documentaire semblent pointer du doigt la sortie prochaine d’un deuxième album surprise…

➡️ Un album venu de l’espace à la manière de Deux Frères de PNL

D’après les informations partagées par Nekfeu est conditionné sous vide, dans ce qui semble être un emballage de nourriture lyophilisée, et arbore quelques images à d’inspiration spatiale en guise de visuel. Toujours dans le domaine de l’astonomie, la tracklist aborde plusieurs fois cette thématique. Bien qu’elle semble récurrente dans l’album, les morceaux Dans l’univers, Premier Pas, ou encore Alunissons, dont les titres sont des références au domaine de l’astronomie, ne l’abordent pas, ou peu, directement. Cette volonté de ne garder qu’en surface l’univers de l’album semble étonnante ; là où Cyborg abordait des sujets relatifs aux nouvelles technologies et créait un lien avec des sonorités synthétiques, Les Etoiles Vagabondes se contente de quelques références placées subtilement. Jusqu’ici, rien ne laisse penser que Nekfeu nous cache quelque chose ; mais à la première écoute de l’album, quelques détails peuvent laisser sceptiques. Ceux qui ont vu le documentaire se demanderont où sont passés les autres membres de L’Entourage qui partageaient l’affiche avec Nekfeu. De la même manière, on constate avec étonnement l’absence de certaines compositions que l’on entend pourtant à plusieurs reprises dans le film. C’est notamment le cas d’un somptueux remix d’All Mine de Kanye West, qui brille par son absence dans la track list finale. Malgré toutes ses qualités, l’album ne semble pas retranscrire l’état d’esprit dans lequel Nekfeu se trouve durant sa conception… Tant d’éléments qui pourraient bien nous attendre, cachés sous vide.

➡️ Un mystérieux sigle, indice de la sortie d’un album surprise ?

Sur une vidéo promotionnelle postée sur Twitter qui nous montre le packaging de l’album de face, puis de dos, on voit apparaître très furtivement une image de ce qui semble être une galaxie, et les trois lettre « LMC ». Il s’avère que l’on retrouve ce sigle sur la pochette de l’album, très subtilement caché, toujours aux côtés d’une galaxie. Après enquête, il s’avère que la photo et les initiales désignent une seule et même chose : Le Grand Nuage de Magellan (Large Magellanic Cloud), l’une des galaxies les plus proches de la Terre. Popularisé par Magellan lors de son tour de la Terre, le LMC doit entrer en collision avec notre galaxie d’ici 2 milliards d’années. Cette entité est indissociable du Petit Nuage de Magellan, une galaxie voisine, qui partage sa trajectoire. Si l’un vient à frapper la Terre, l’autre le suivra de près. Considérons donc Les étoiles vagabondes comme le Petit Nuage de Magellan, et l’album supposé sortir la semaine prochaine, comme le LMC. Désormais, les astres ne s’éloignent plus, comme Nekfeu l’explique sur le premier morceau de l’album : ils s’approchent inexorablement, jusqu’à l’issue fatale. Après avoir cherché à prendre de la distance avec le monde qui l’entoure, Nekfeu se retrouve soudainement ramené à la réalité par la force des choses. Si ces hypothèses s’avèrent concluantes, on peut s’attendre à un album bien plus terre-à-terre, inspiré par l’environnement parisien du rappeur plus que par ses voyages au travers du mondes (Grèce, Japon, Etats-Unis). Rendez-vous vendredi 14, à l’occasion de la sortie physique de l’album, pour découvrir les secrets que son emballage renferme…

Le sigle LMC apposé sur le packaging publié par Nekfeu semble indiquer la sortie d'un deuxième album surprise
lmc nekfeu album surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.