L’année 2017 s’est-elle révélée à la hauteur des attentes?

Partager

Maintenant que l’idole des jeunes, Johnny Hallyday, est parti rejoindre les autres, la dictature pop-rockienne s’en va avec lui. Place aux nouveaux Florent Pagny, Michel Sardou, Alain Bashung et consorts : Damso, Niska, Jul, Soprano, Orelsan, Maitre Gims, Black M. Ce sont les petits princes du streaming, un nouveau-monde aux effluves capitalistes et consuméristes, où règne l’autorité des précurseurs et où combattent inlassablement soldats, pirates et chevaliers dans une volonté commune : toucher du doigt le haut du classement. Il y a environ un an, certains membres de l’équipe Hip-Hop Reverse avaient énoncé de quoi ils étaient content au sortir de l’année 2016 et ce qu’ils attendaient le plus de 2017, leurs certitudes quant à l’avènement prochain d’un artiste ou les doutes émis quant à la qualité de tel ou tel album à venir. Il est temps aujourd’hui de voir qui a eu raison et qui a mal fait son boulot. Des têtes vont tomber.

Ca fait déjà 7 jours qu’on est en 2017!
MOHA

Ce qu’il a dit : “Mais qu’est-il arrivé aux rappeurs en 2016? D’où leur est venue cette soudaine envie d’être plus productifs ou de sortir de l’ombre? Je pense que la plupart d’entre vous serez d’accord avec moi : 2016 est l’année du nouveau rap. (…) Je suis content de voir que le rap français soit de plus en plus médiatisé, que PNL intéresse The Fader, que les médias montants comme Konbini s’intéressent à nos talents. J’reste quand même impatient de voir ce qu’ils donneront en 2017 et suis surtout impatient de les entendre à nouveau pour mieux pouvoir les critiquer.

Ce qui est vrai : Le rap français est de plus en plus médiatisé, même si les médias généralistes, comme certaines grandes chaînes de télévision, ne sont pas encore prêts à recevoir ses intervenants. Peut-être qu’un jour on se rendra compte qu’inviter les mêmes têtes depuis 25 ans fait chier même la plus chiante des ménagères, donc ça ne saurait tarder, puis la solution serait sans doute d’appeler tout ça le pop-rap, après tout, si ça permet à tel ou tel artiste de terminer sa carrière en faisant un Bercy présenté par Michel Drucker (qui sera toujours en vie), nous ça nous va. Konbini s’intéresse effectivement à nos talents, mais est-ce vraiment un bien ? C’est une autre question.

Ce qui est faux :  Il n’a critiqué personne cette année, trop occupé à dresser ses deux chiens. MELISSA

Ce qu’elle a dit :All eyes on… Dave East, qui pourrait-être la star du rap de demain à mon humble avis. Il est l’étoile montante du rap US. (…) Son style cru et son story telling dans lequel il raconte sa vie de banlieusard plaisent au public et également aux OG du rap tel que NaS, Jay Z, Fabolous ou encore Wyclef Jean, pour n’en citer que quelques-uns, qui ont un œil sur le rappeur et lui donnent de la force grâce à des featurings aussi bon les uns que les autres. C’est vrai, on est dans la mode de la trap mais Dave East c’est tout le contraire de ce style, il est très réfléchi avec des textes travaillés et un choix de beats de qualités. (…) Son album est prévu dans le courant de l’année 2017, et sera produit par les deux légendes de New york que sont Jay Z et NaS. J’attends ce projet avec impatience, et soyez prêts à entendre parler de lui.

#SonDeLaSemaine n°19 : East Coast Remix d’A$AP Ferg

Ce qui est vrai : Dave East vient de vivre une bien belle année malgré les dominations sans équivoque des scènes d’Atlanta et de Floride, une nouvelle fois. Son dernier album Paranoia : A True Story a eu le succès escompté, autant critique que commercial (25.000 ventes en première semaine à peu près), pas de quoi défrayer la chronique, mais l’essentiel se situe bien évidemment dans le contenu de l’album que nous vous invitons à aller écouter si ce n’est pas déjà fait. Le MC d’Harlem a su transformer ses capacités déjà bien rodées, capable de taper la production ou de lui parler tendrement, tout ce qu’il nous fallait pour passer un bon été. Son année a été bien rempli également, il a participé à de nombreux featurings dont le plus exposé reste sans doute East Coast Remix d’A$AP Ferg, où il se fait le loisir de disposer du meilleur couplet. Chapeau l’artiste. Tout ça lui a donné l’envie de nous faire goûter un dernier petit plat fait avec amour, Karma, une mixtape aux allures d’album où s’enchaînent également les apparitions de Don Q, Chris Brown, Offset et Lil Durk, entre autres. Le 24 novembre était une belle journée.

Ce qui est faux : Ce n’est pas du tout produit par Jay-Z ou Nas. Le premier étant trop occupé à faire un album-tabouret, c’est à dire un disque qu’on achète en se disant qu’on va beaucoup l’écouter mais qui est beaucoup plus utile pour rééquilibrer une table un peu bancale.

JOZ 

Ce qu’il a dit :Pour ma part en France, j’attends personnellement et j’espère la confirmation de Ninho pour la sortie de son premier album. Sa mixtape M.I.L.S ayant largement convaincu et répondu aux attentes j’attends de voir ce qu’il nous réserve pour la suite. Je me demande aussi ce que vont nous préparer les trois ex membres de la MZ qui ont choisi de continuer leur carrière chacun de leur côté (…) Pour 2017, au niveau français j’attends de voir le retour de Joke après 3 ans sans projet, un nouveau projet de Damso et une belle fin de carrière pour Rohff qui sortira son dernier album Surnaturel après plus de 20 ans dans le rap. Au niveau du rap US, on devrait avoir une grosse année de la part du Taylor Gang, Wiz Khalifa ayant monté une équipe capable d’atteindre les sommets au fil du temps et dont la dernière recrue en date Lil Uzi Vert devra confirmer son statut de Freshman 2016. Egalement au programme, un nouvel album de Tyler, The Creator histoire d’avoir enfin la suite de Wolf et le troisième album d’A$AP Rocky. Voilà donc tout ce que j’attends de cette nouvelle année, en espérant qu’elle soit encore meilleure que la précédente.

Tout s’est-il passé comme prévu?

Ce qui est vrai : Ninho a effectivement confirmé toutes les attentes qu’on a pu placer sur ses épaules, Comme Prévu est même une surprise, non sur la qualité mais sur sa durabilité dans les charts depuis septembre et malgré toutes les grosses sorties qui ont suivi. Les trois mousquetaires ne s’en sortent pas tous pareil, d’une part Jok’Air continue d’affirmer sa volonté de chanter aussi longtemps qu’il le peut, en témoigne la merveilleuse année qu’il vient de passer -et surtout l’EP Jok’Pololo. Hache-P lui a participé à Rentre dans le Cercle et c’est déjà pas si mal. Dehmo suit un chemin sinueux mais un chemin quand même, sa mixtape Ethologie était intéressante sans plus.

Interview Dehmo: sa carrière solo, l’album Ethologie, ses collaborations à venir…

Joke est effectivement revenu de ses 3 ans de silence avec trois nouveaux morceaux prometteurs mais dont la réception fut fort mitigée. Son album UltraViolet avait été annoncé pour le mois de novembre. Damso a sorti un nouveau projet, et on peut décemment dire que ça l’a aidé à devenir l’homme de l’année en France, alors qu’il est belge. Bref. Rohff devait sortir Surnaturel, mais au final il a sorti Détrôné, c’est un peu comme quand on t’annonce que tu as gagné 1.000 euros mais que tu te rends compte que c’est un spam que t’as déjà reçu.

Lil Uzi Vert a en effet confirmé son statut de Freshman 2016 puisqu’il détient tout de même en sa possession le morceau de l’année : XO TOUR Llif3 (non ce n’est pas un code Wi-Fi). Tyler, The Creator a sorti quant à lui Flower Boy, un des meilleurs albums de l’année, son univers s’est à la fois étendu et concentré autour de l’idée de faire de la bonne musique, comme sur ses précédents projets, et bizarrement ça marche toujours aussi bien.

Tyler, The Creator, voyage en absurdie

Ce qui est faux : Comme Prévu a peut-être pris d’assaut les charts, c’est toujours moins bon que M.I.L.S et ça c’est bien dommage. Après être revenu d’entre-les-morts, Joke à décidé d’y repartir faire un petit tour, on ne sait plus si c’est volontaire ou du simple foutage de gueule à ce niveau-là. A$AP Rocky n’a rien sorti du tout et ça commence à nous faire doucement chier, mais des rumeurs laissent présager une sortie pour le 29 décembre…

LANSKY

Ce qu’il a dit : “Il y a bien trop d’adjectifs dans la langue de Molière pour qualifier ce que représente ICHON comme auteur-interprète dans le paysage musical français. Sous l’enseigne du Bon Gamin Entertainment qu’il partage avec Loveni, Ichon est un alien -c’est facile je sais-, que ce soit dans sa manière d’aborder la musique ou dans le personnage qu’il cultive dans des clips à en faire rougir le marquis de Sade. Accompagné du compositeur/beatmaker/artiste vendéen préféré de ton compositeur/beatmaker/artiste préféré, j’ai nommé l’illustre Myth Sizer, ICHON vogue de style en style, oscillant entre bangers en tout genre et sons psychédéliques. Prépare-toi auditeur/auditrice, Paris-Est a enfin trouvé son représentant et 2017 sera l’année de son meilleur projet.

Ce qui est vrai : Il y a toujours bien trop d’adjectifs pour qualifier Ichon, heureusement d’ailleurs, sinon on se retrouverait avec une douzaine de couvertures type “Ichon, l’OVNI du rap français.” Il avait entamé l’année 2017 avec le morceau 2017, pas con l’asticot, mais a attendu le mois de Novembre pour finalement sortir la mixtape Il suffit de le faire. Paris-Est a effectivement trouvé le représentant qu’il mérite : fou, rêveur, perfectionniste, débrouillard, passionné, irraisonné, un représentant à l’image de sa génération, même s’il affirme ne pas vouloir y être affilié.

Ce qui est faux : Rien. Ichon est vraiment très fort. FRAGS

Ce qu’il a dit : En rap français, j’attend particulièrement les prochains projets de Lacrim, SCH (j’etais un peu déçu d’Anarchie), SPri Noir (il va être temps de nourrir nos oreilles là), Orelsan (bon monsieur, il va falloir sortir un solo maintenant, on tient plus nous), Gringe (j’espere être agréablement surpris), Sadek (j’ai pas accroché à Nique Le Casino alors que je kiff l’artiste, donc j’attend la suite), PNL (je suis curieux de voir si ils vont utiliser la même recette ou prendre des risques), Kaaris (j’attend fort la concrétisation du virage pris avec OG), Alkpote (vu ce qu’il a fourni en 2016, j’pense qu’il peut fissurer l’espace temps en 2017), Fianso (jsuis partagé parce qu’on connait déjà une grosse partie de l’album mais j’attend quand meme fort l’autre partie).”

Ce qui est vrai : Lacrim a sorti deux projets, et comme dans tous les projets de Lacrim depuis RIPRO 1, il n’y a qu’une dizaine de morceaux qui sont dignes d’un intérêt, ce qui nous fait un court album en somme, c’est déjà pas si mal. SCH a relevé le niveau a bonne hauteur, et malgré tous les problèmes d’ordre personnel qu’il a connu cette année, il est prêt à revenir en 2018 avec quelque chose qui se dessine comme étant une renaissance d’A7, là on est ravi. Orelsan a effectivement sorti un solo, le “on tient plus nous” s’est bien fait ressentir vu la réception du projet, qui est bon dans l’ensemble, mais promis à un avenir d’étagère dans les années à venir. Sadek a sorti VVRDL, une sorte d’ode à l’auto-tune, un magazine porno où il embrasse toutes les tendances actuelles avec des positions étranges pour essayer d’en faire quelque chose de bon, c’est réussi sur une bonne moitié de l’album mais on sent la fatigue arriver rapidement, alors il se met en position classique et ça nous donne Petit Prince. Il n’y a pas de secret.

Sch bientôt de retour avec un nouveau projet!

Kaaris a effectivement concrétisé le virage pris avec OG sur Dozo, ce qui nous prouve que c’est toujours peu convaincant mais au moins c’est assumé, ce qui rend le truc un peu plus sympa à consommer. Alkpote a, en effet, fissuré l’espace temps du début 2017, pour disparaître ensuite, laisser ses collègues se battre pour le titre de son de l’année, et revenir finalement en décembre saisir la couronne d’Empereur une nouvelle fois. Sofiane a sorti #JeSuisPasséChezSo, l’autre petite moitié de morceaux inconnus est intéressante, Tout le monde s’en fout a explosé les charts. La mauvaise idée c’est d’avoir sorti Bandit Saleté seulement quelques mois après vu qu’on ne sait toujours pas si c’est une réédition.

Sofiane, le nouveau tonton du rap français?

Ce qui est faux : Spri Noir n’a rien nourri du tout, s’il veut la même carrière que Joke et Dinos il faut qu’il nous le dise maintenant, on arrêtera d’attendre. Gringe n’a rien sorti et on est agréablement content. PNL n’ont rien sorti non plus, on est évidemment fort mécontent, heureusement leur tournée des Bercy a été réussie et ça c’est plutôt cool, et puis de toutes façons même en n’ayant rien sorti en 2017 ils sont dans le top 5 des artistes les plus écoutés sur Spotify en France. Pas mal.

BRENDAN

Ce qu’il a dit :(…) Dans un rap français où la surproductivité est quasiment devenu la norme, Deen Burbigo a décidé de prendre la route à contre sens et de pendre son temps. Pas de secrets pour les fins gourmets, le bon vin se bonifie avec le temps. Et c’est bon on y est ! Début 2017 (normalement mais on ne sait jamais avec Deen) le grand cru va sortir de la cave, prêt à être déguster par les amateurs. (…) De toute façon, Deen n’a plus vraiment le droit à l’erreur car après tant de patience de la part de son public, ne pas satisfaire ce dernier serait presque un suicide commercial. Mais quand on connaît le talent de base du plus sudiste de l’Entourage et quand on voit le temps pris pour amener un album abouti, on ne peut qu’être confiant : Grand Cru sera un grand album et Deen Burbigo sera l’un des rappeurs de 2017.

Ce qui est vrai : Le bon vin se bonifie effectivement avec le temps, comme le Whisky et certaines femmes, et ça Hamza nous le confirmera aussi en 2017 : “Whisky autant âgé que ma MILF.” Grand Cru est sorti en mars 2017, ce qui reste dans le début d’année alors tout va bien. C’est aussi, en effet, un grand album. Le chef a su surprendre sur une grande part des morceaux, où son usage calibré de l’auto-tune, mêlé au grave solennel de sa voix, offre à l’auditeur une nouvelle approche au style-burbigo, une palette plus douce, plus travaillée, qui s’ouvre sous les airs d’un professionnalisme et d’un perfectionnisme maîtrisés. Ses textes sont toujours aussi bons, sa technique est sans faille, et le tout se marie parfaitement à ce qui vient d’être énoncé plus haut. On ne peut s’arrêter là sans citer le travail d’orfèvre de Hugz Hefner sur certaines productions, ou bien celui d’Enzoo, qui construisent tous deux les fondations solides nécessaires pour accueillir le charisme vocal et la force textuelle dont fait preuve Deen Burbigo tout au long du projet.

Surproductivité et surconsommation dans le rap : cause et conséquence

Ce qui est faux : Deen Burbigo aurait pu être l’un des rappeurs de 2017 s’il avait sorti Grand Cru en fin d’année, car c’est bien connu, on se rappelle beaucoup plus facilement des derniers projets qu’on a écouté, même s’ils ne sont pas vraiment bons. Booba le sait ça, lui.

L’année 2017 vient de se terminer, une nouvelle page de la petite histoire du rap francophone vient de se tourner. Ces derniers 365 jours nous auront donné du fil à retordre, déjà par le nombre ahurissant de projets en tous genres vers lesquels il a fallu tendre une oreille, mais surtout parce que l’idée selon laquelle on voudrait voir le rap s’installer comme la nouvelle variété française nous apparait de plus en plus comme vraisemblable, et ça, franchement, c’est le rêve de toute une jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.