Juelz Santana condamné à être accompagné par sa mère en tournée

Partager

L’annonce du deuxième retour de Dipset, le groupe légendaire d’Harlem qui réunissait Cam’ron, Jim Jones, Freekey Zekey et Juelz Santana, a été perturbée par l’arrestation en mars dernier de Juelz Santana à l’aéroport international de Neward (dans la banlieue de New-York) pour port d’arme et de pilules d’oxycodone. Assigné à domicile, le rappeur aurait pu manquer la tournée événement de Dipset si le juge Michael Jammer ne l’avait pas autorisé à y participer… A condition d’être accompagné de sa mère. Cette condition surprenante, destinée à prévenir Juelz de tomber dans d’autres excès, a été acceptée par l’artiste et sa mère. Le tribunal a donné rendez-vous a Juelz un mois plus tard, pour juger de l’efficacité de la mesure et éventuellement l’autoriser à performer sur une période plus étendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.