Est-ce que 2018 sera une année sans hit rap de l’été en France ?

Partager

Le rap plus que les autres genres a tendance à porter l’empreinte des saisons. C’est en été, synonyme de vacances et de soleil, que les rappeurs s’essaient à hisser un morceau en haut des charts. Le hit de l’été, cette chanson qui accompagne les bords de mer et les rayons de soleil, trouve chaque année une place importante dans le rap français : il s’agit du morceau qui suit où que l’on aille, s’emparant des boîtes, envahissant les radios et les plateformes de streaming. L’an dernier, les mois de juillet et août avaient été cadencés par un bon nombre de titres, dans une course pour le hit de l’été. Cette année, les hits se font rares ou bien, dégringolent avant d’atteindre le haut des charts. Entre mauvais calculs et concours de circonstances, aucun titre n’a su jusqu’alors se hisser au rang de hit de l’été.

Outre le succès incroyable de Réseaux de Niska, l’été 2017 a connu une inattendue profusion de hits. Entre Damso, Ninho et Jul entre autres, le public n’avait pas le temps de se lasser d’un morceau tant les hits s’enchaînaient. Singles de diamant et de platine, les certifications tombaient et les vues gonflaient sur YouTube. Après l’important succès de son album Ipséité paru en avril, Damso a réussi à transformer l’essai en sortant le clip de Macarena début juillet, épiçant alors la première partie de l’été. Single de diamant en trois mois, près de 60 millions de vues sur YouTube, il est encore parmi les morceaux les plus écoutés de Damso sur Spotify et Deezer. A côté, paru au début de l’été sur YouTube, le clip inédit Mamacita de Ninho, single de diamant en trois mois aussi, a su exciter l’attente autour de l’album du rappeur. Avec les quelques 75 millions de vues au compteur, il est le clip le plus visionné du rappeur du 91. Malgré un album à l’audience plus confidentielle, Siboy s’est également s’imposé l’été dernier avec son titre Mobali, en featuring avec Damso et Benash, réalisant un score plus qu’impressionnant de 50 millions de vues, et certifié single de diamant en cinq mois. Maître Gims et Lacrim sont aussi venus s’immiscer dans la course au plus gros hit avec leur morceau Ce soir ne sors pas, roi des playlists de boîtes du haut de ses 60 millions de vues, qui obtient la certification de single de platine en quatre mois. Vient alors Jul, sans qui un été ne serait pas un été, avec le morceau Ma Jolie, au rythme entraînant que le rappeur marseillais maîtrise si bien. Le morceau est certifié single de platine en deux mois et comptabilise près de 90 millions de vues sur YouTube. Cependant, le plus monstrueux des hits de l’été dernier a sans conteste Réseaux de Niska. Certifié single de diamant en un peu plus d’un mois, le morceau du rappeur d’Evry comptabilise à la fin juillet 2018 près de 235 millions de vues sur YouTube.

Pensons hit de l’été, pensons rythme, danse et soleil. L’album de Jul, Inspi d’ailleurs, était très attendu du public du rappeur qui s’était éclipsé depuis 6 mois. Cependant, malgré sa tentative d’hymne de la Coupe du Monde avec Fais-moi la passe, l’engouement n’a pas été au rendez-vous et, si l’on ne peut pas qualifier le morceau de flop, celui-ci n’a pas eu l’accueil escompté. L’autre morceau qui, au vu de sa sonorité, aurait pu devenir hit de l’été s’il était sorti ne serait-ce que deux mois plus tard est Un Poco de Ninho. Paru le 30 mars en même temps que M.I.L.S 2.0, le titre avait toutes les caractéristiques d’un hit de l’été. Malheureusement, simple hit : la hype autour du morceau s’est éteinte avant l’été. Public rap français oblige, le Ramadan et la Coupe du Monde ont été une entrave certaine à l’élaboration et à la sortie de morceaux. Jul n’est d’ailleurs pas le seul à avoir exploité la compétition. Vegedream a lui su profiter de la victoire  des Bleus pour sa chanson Ramenez la coupe à la maison. Le morceau, certainement paru trop tard après la victoire finale de l’Equipe de France face à la Croatie, a eu un assez bon accueil, collectionnant les premières places des plateformes de streaming en France, mais pas assez pour devenir le hit de l’été.

Malgré ce début d’été difficile, la saison n’est pas finie, il reste un peu plus d’un mois aux rappeurs pour nous distiller leurs hits. Pour l’instant, le morceau qui reste au-dessus des autres est Djadja d’Aya Nakamura. Au sommet des playlists et des radios, 110 millions de vues en quelques mois, single de platine en deux mois, la chanteuse s’est pour le moment emparée des charts français. L’album de Damso, Lithopédion, n’est pas venu avec un second Macarena, malheureusement. Et si le public rap français reste dans l’attente d’un album de PNL qui viendrait certainement accompagné d’un hit, ces derniers restent silencieux depuis la sortie de A l’ammoniaque. Si Vegedream continue à habiter les tops des plateformes de streaming avec Ramenez la coupe à la maison, alors peut-être pourra-t-il sortir un des hits de cet été. Peut-être que de l’album de Dosseh sortira un hit. Hornet La Frappe saura, espérons, nous sortir un Je pense à toi numéro 2. Rim’K et Ninho, avec leur morceau Air Max, ont quant à eux tout pour avoir un des hits de l’été si l’engouement continue de suivre. Près de 3 millions de vues en trois jours, dans le top 10 des tendances YouTube, environ 200 000 streams par jour sur Spotify depuis sa sortie ; maintenant, au temps et au public de faire leur œuvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.