aides covid

Artistes : les aides disponibles dans le cadre de la crise COVID

Partager

La crise du COVID et la situation inédite du confinement se sont soldés par des conséquences désastreuses sur le plan économique. Dans ce contexte, de nombreux artistes ont mis à profit leurs audiences et leur popularité pour s’organiser autour d’actions et récolter des fonds pour personnel soignant. Plus de 100.000 euros ont été récoltés par JuL grâce à la vente de ses certifications, des colis alimentaires ont été envoyés par PNL à des ONG, Sneazzy a récolté près de 20 000 euros pour les hôpitaux de Paris… Mais dans tout ça, les artistes s’aident-ils eux-même ? L’impact sur l’industrie musicale est perceptible à plusieurs niveaux, le principal restant celui du spectacle vivant. Concerts annulés, tournées reportées, qu’il s’agisse d’Oboy, de Maes ou de PNL, l’avenir des lives de nos rappeurs préférés reste flou. Le Premier ministre Édouard Philippe l’a confirmé lors de son allocution sur les mesures de déconfinement : les évènements de plus de 5.000 personnes devront être repoussés, au moins, à septembre. Pour le manque à gagner pendant cette période, rien n’est encore très clair. Cependant, des aides sont proposées et mises à dispositions des artistes ou professionnels de la musique par des organismes…

  • Auteurs/compositeurs : la SACEM a ouvert un fonds de secours et un système d’avances exceptionnelle
  • Éditeurs : la SACEM a renforcé son actuel programme d’aides aux éditeurs
  • Interprètes : l’ADAMI à lancé lancement d’un plan de 11,3 millions d’euros à destination des artistes. L’essentiel des dépenses consiste en le versement de paiements exceptionnels directement aux artistes
  • Auto-entrepreneurs : un fonds de solidarité de 1.500 euros a été ouvert. Plus d’un millions de demandes ont déjà été effectuées
  • Organisateurs d’évènements : le Centre National de la Musique a mis en place un fonds de secours de 11,5 millions pour les TPE et PME du spectacle et de variété. En partenariat, Spotify s’est engagé à soutenir l’initiative du CNM, et à doubler les dons qui leur sont accordés
  • Intermittents du spectacle : des mesures exceptionnelles ont été mises en place pour permettre d’allonger les droits aux allocations chômage. Que vous ayez ou non atteint les 507 heures requises pour le statut, si votre date anniversaire se situe entre le 1er mars et la fin de la période de confinement, vos droits sont automatiquement allongés et votre date anniversaire est (pour l’instant) reportée au 31 mai 2020.
  • Spotify propose également une nouvelle fonctionnalité aux artistes, permettant d’ajouter directement sur leur profil un lien autorisant les fans à envoyer des dons qui vont directement aux artistes sans que Spotify ne prenne de commission.

COVID : des aides encore sous-sollicitées par les artistes ?

L’IRMA propose sur sa chaîne YouTube une série de vidéos destinées à accompagner les principaux concernés dans la réalisation de ces formalités. Le groupement d’artiste la GAM, dont le directeur est Issam Krimi, qui organise le concert Hip-Hop Symphonique, propose une aide gratuite via le cabinet Jouclards Avocats (vous pouvez adresser vos questions juridiques et comptables à contact@lagam.org). Si vous êtes toujours ici à lire, c’est que vous devez être spécial (ou très curieux). En effet, dans un article publié sur Libération en 2019 à propos de la reconversion dans la musique, l’AFDAS (organisme d’accompagnement et de formation dans les activités du spectacle) peignait ce tableau : « Les musiciens sont ceux chez qui on observe le plus de phobie administrative. Beaucoup ne savent pas écrire un CV et ne cherchent pas à comprendre les droits auxquels ils ont accès. » C’est peut-être la raison qui fait que aides sont donc rarement obtenues à des genres comme le rap ou la musique électronique, et les profils un peu « nouveaux » que peuvent être DJ ou beatmaker. 

Les formalités sont rébarbatives et bénéficient donc plus généralement à ceux qui ont l’habitude de connaître et de remplir ce type de dossiers. Peut-être que de plus grands relais, entre autres des médias rap, peuvent aider à faire entendre une voix commune afin de présenter au plus grand nombre la possibilité des aides. Le rap est devenu la musique numéro un en France, et une partenaire enfin considéré par de nombreuses marques. Il sera intéressant de voir si celles-ci qui se montrent généralement très actives et généreuses pour associer leurs images à celles des artistes en vogue, si elles seront toujours présentes afin de soutenir si ce pan de l’industrie bat de l’aile pendant de nombreux mois. Afin de pouvoir aider à continuer à faire la fête, et à écouter les artistes qu’on aime.

Une pensée sur “Artistes : les aides disponibles dans le cadre de la crise COVID

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.