Streams et vues: 90% des résultats faussés !

Depuis peu, les soupçons sur les fausses donnes de streamings sur certains rappeurs se font entendre. En effet, la rumeur court que quelques artistes achèteraient des vues et des streams en vue d’augmenter leurs chiffres.

Les « vues Youtube » de certains artistes « reconnus » seraient fausses à … 90 %, un chiffre incroyable, un véritable plébiscite fantomatique. Les chiffres impressionnants plaisent et régissent la destinée des titres en question, avec entre autres : des playlists radio obtenues, des passages sur scène, des propositions de sponsors…

La révolte de certains rappeurs

Certains artistes qui se proclament honnêtes, sont indignés par ce genre de pratique. C’est le cas de Maître Gims et de Lartiste qui se sont exprimé à ce sujet.

Le chanteur français Gims, connu de tous depuis 15 ans, ancien membre du groupe “section d’assaut”, s’est adressé à sa communauté à travers le réseau social Snapchat.

« Apparemment il y a des artistes qui trichent sur les ventes d’albums et de singles sur les plateformes de streaming. Je savais pas… Les vilains !”

Je vais pas dormir, j’attends que les blazes tombent.”

L’interprète de “chocolat” a également tenu à s’exprimer sur ce sujet qui lui tenait à cœur. Il a même lancé le #YouTubeChallenge.

Il propose aux artistes qui font de millions de vues d’afficher la provenance de leurs vues sur YouTube. Ainsi, si les vues viennent de pays asiatiques, il serait fort probable que ces artistes achètent des vues.

Mais qu’en est-il des médias ?

En raison de la confusion des sources et du manque de statistiques officielles en la matière, nous ne pouvons pas légitimer cette information à 100 %. D’autre part, la multiplication des sociétés d’achat de vues ainsi que la multitude d’opérateurs présents sur le marché et leur large acceptation suggèrent que le phénomène est au moins généralisé, sinon totalement universel.

Nos experts en sourcing Stream ont par ailleurs recueilli les confessions suivantes des directeurs de l’une des plus grandes sociétés de sourcing Stream :

« Tout ce qui est informatique est modifiable et peut malheureusement être hacké. En dehors des techniques légales pour aider à faire monter les vues, les streams peuvent être gonflés. Ainsi, les Disques d’Or et de Platine, qui dépendent des streams, sont achetables. Le marché des ventes est véritablement faussé. Évidemment, des artistes connus obtiennent véritablement les trophées tant convoités, mais ils sont très peu. »

Si les statistiques de ventes peuvent être modifiées, il va de soi que l’authenticité des titres attribués soient remises en doute. Sont les récompenses telles que les disques d’or et de platine mérités pour tous les rappeurs qui en possèdent ?

De tels titres sont au cœur de l’actualité et les médias font la météo des vues et des streams comme si la qualité d’un artiste dépendait uniquement des chiffres de ventes. Cependant, si de tels sujets sont aussi controversés, cela signifie que c’est ce qui suscite l’intérêt du public.

Il est difficile de juger objectivement la qualité d’un artiste. C’est une tache qui n’est pas facilitée par des donnes possiblement faussées. D’autant que les ventes ne constituent pas la part essentielle des revenus de beaucoup d’artistes, de nombreux paramètres tels que l’affluence en concert ou le succès du merchandising (marques de vêtements, etc.) sont très révélateurs.

Pour éviter cela les leaks, les distributeurs mettent en place des dispositifs de reconnaissance d’empreintes digitales, tels que le DistroLock de DistroKid, mais cela ne fonctionne pas toujours. Le gros point d’interrogation est la répartition des revenus de l’écoute de ces titres.

En 2019, le magazine Billboard a estimé que les plateformes de streaming bloquaient plus de 250 millions de dollars de droits d’auteur en raison de métadonnées incorrectes.

Qui sont les rappeurs qui achètent des streams ?

Le Centre national de la musique a récemment dénoncer l’achat de stream chez les rappeurs.

Pour le moment, le SNEP, qui s’occupe de l’attribution des disques, n’a pas révélé les noms des rappeurs ayant triché sur les streams de leurs albums.

Si vous avez des idées sur les personnes concernées, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post

PNL : Tout savoir sur les rappeurs

Next Post

Dinos : Tout savoir sur le rappeur

Related Posts
Total
0
Share