Retour de Kery James: il revient deux ans après!

Absent de la scène musicale depuis près de deux ans, Kery James fait son retour avec un son qui parle de l’actualité et du quotidien de la société. Le rappeur d’origine haïtienne a mis les petits plats dans les grands avec ce nouveau son plein de lyrisme et de rimes toujours aussi significatives.

Kery James, éternel porte-parole de la société

Longtemps attendu, l’auteur du célèbre son “lettre à la république” fait son retour. Son dernier projet “tu vois j’rap encore” datant de septembre 2019, Kery James revient enfin avec le clip de son nouveau son “le gout de vivre”.

L’ancien membre de la Mafia K’1 Fry qui a toujours défendu les causes de la société réitère son engagement dans cette lutte perpétuelle avec un style assez différent de ce qu’il nous propose habituellement. Sur ce son, les notes de musique du refrain se font sur de l’électro ; un style de musique auquel le rappeur français ne nous avait pas habitué.

Beaucoup se posent la question de savoir Quels sont les plus gros rappeurs français ?  , eh bien le rappeur d’origine haïtienne prouve une fois encore qu’il en fait partie avec ce somptueux clip vidéo. Le clip réalisé par Leila Sy avec qui le rappeur a déjà fait plusieurs collaborations y compris son film, est produit dans un court métrage extrêmement concret qui capte les réalités sociales que nous impose le covid 19.

Des textes toujours aussi percutants

 

On est rassurés, le flow de Kery James n’a pas pris une ride ! L’auteur de “racailles” rappe toujours aussi bien et mieux, écrit toujours des textes aussi chargés de message pour la cause de la société. Malgré les deux années d’absence sur la scène musicale pour se consacrer à son film “banlieusard” sorti en 2019, l’auteur du classique “constat amer” casse la baraque sur son nouveau son.

L’écoute du “gout de vivre” de Kery James est un pur délice pour les oreilles bien qu’il soit sur de l’électro. Les textes de ce nouvel opus de Kery sont toujours aussi percutants.

Dans ce son, le parolier dit ” le ciel s’assombrit, les nuages pleurent, les angoisses prennent vie là où nos espoirs meurent ” ” pas de risque zéro car la vie est un risque ” ” c’est fou comme les morts leur donnent le goût de vivre ” ; des paroles et des rimes qui témoignent non seulement de la réalité sociale vécue au quotidien, mais aussi et surtout de la sensibilité du rappeur aux nombreux faits de société que la situation sanitaire mondiale a générés.

Il ressort de ce texte l’anéantissement des contacts entre les humains et la multiplicité de l’utilisation des réseaux sociaux, le parolier français rapporte les conséquences de la crise sanitaire et d’une société de plus en plus digitalisée du fait de la réduction à néant des contacts entre les individus.

Il dépeint une vie sociale qui devient artificielle en raison de la réduction des contacts. S’agit-il d’un son comme prélude à un album ? Seul le temps nous le dira. Mais une chose est sûre, le flow de Kery James n’a pas vieilli en deux ans d’absence.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Quels sont les plus gros rappeurs français ?

Next Post

PNL : Tout savoir sur les rappeurs

Related Posts
Total
0
Share