« Supreme Blientele », l’aveu de faiblesse de Westside Gunn

Partager

Cela faisait 8 mois qu’on avait pas entendu Westside Gunn sur un projet complet, et plus de 2 ans qu’il n’avait pas sorti de format album… Un laps de temps durant lequel la côte de popularité et la confiance en soi du rappeur ont augmenté drastiquement, en même temps que les doutes de ses plus fidèles auditeurs. En effet, après un G.O.A.T, pourtant porté aux nues par son camarade Conway tout au long de l’année, qui a terminé loin des attentes de ses fans, quelques doutes et questions sont nés. Le rappeur serait-il devenu trop confiant ? Est-ce que sa signature chez Shady était un bon choix ? Est-ce que le duo Hall-N-Nash fera des projets a la hauteur des premiers ?

➡ Une sortie marquée du sceau de l’inquiétude après quelques performances peu convaincantes

Si Conway a su réanimer notre flamme avec sa Blakk Tape, les dernières performances de Westside Gunn avaient de quoi inquiéter ses auditeurs… Entre des featurings pas forcément utiles, par exemple avec Meyhem Lauren et Harry Fraud sur 3 for 35, son apparition aux BET Cyphers ou il a joué les présentateurs pour Benny & Conway et ses derniers morceaux certes bons, mais loin d’être extraordinaires, on peut dire qu’il accumulait les signaux négatifs. Ajoutez à cela un soutien démesuré en provenance des réseaux sociaux, et vous comprendrez la source de ces inquiétudes… Westside Gunn a-t-il réussi a mieux faire que FlyGod ? Et surtout, va-t-il réussir a faire mieux dans le futur ? A la différence de Supreme BlienteleFlyGod a déclenché un véritable raz-de-marée à sa sortie. C’est d’ailleurs quasiment ce seul projet qui a mis en lumière le crew Griselda et Westside Gunn lui-même.

FlyGod de WestSide Gunn, l’un des meilleurs albums de 2016?

Il faut dire qu’au moment de la sortie de FlyGod, Conway venait de dévoiler son meilleur projet Reject 2, avec notamment le morceau Rex Ryan en collaboration avec Roc Marciano qui l’a mis en avant. L’alignement des planètes était idéal, et c’est là le principal défaut de Supreme Blientele, désormais le public connaît et comprend le style des artistes. Après deux ans, ce qui semblait ingénieux et extraordinaire est devenu normal, et surtout plus redondant. Pourtant, l’espoir reste là malgré des projets décevants, des morceaux anecdotiques et un style qui ne nous surprend plus. Les MCs ont un style particulier et sont excellents dedans, ce qui permet de nous projeter dans un avenir brillant, et ce même si Westside Gunn approche doucement de la quarantaine. De plus l’impact de leurs premiers albums a donné naissance à de nouveaux artistes, producteurs et la manière de concevoir le rap comme style musical a évolué.

➡ Un projet rassurant et riche en collaborations desservi par une absence de bangers solos

A l’instar de FlyGod, Supreme Blientele est plus long et surtout plus diversifié ; avec moins de prods de Daringer, pour laisser place à divers producteurs comme Alchemist, Pete Rock, 9thWonder ou encore Statik Selektah. Cette diversification est bénéfique pour le rappeur de Buffalo, tant son style peut sembler redondant et lourd quand il pose sur un seul type d’instrus sur un projet entier. L’album a aussi beaucoup plus de collaborations que son prédécesseur, et heureusement parce que les morceaux en solo sont d’une longueur interminable. De eLZhi a Busta Rhymes en passant par Jadakiss et CrimeApple, il y en a pour tous les goûts et tous les auditeurs. Pour tout le reste, nous sommes sur du classique Westside Gunn, mais là où FlyGod enchaîne avec Mr. T ou Gustavo les bangers solo et les morceaux capable de porter et dynamiser un projet dans son ensemble, Supreme Blientele en manque cruellement

L’absence de bangers solos est l’une des deux raisons principales qui font qu’on ne peut pas dire que Supreme Blientele est au niveau de FlyGod. La seconde est que l’impact de l’album sera bien moindre que celui du premier en termes d’inspiration. En effet, la scène née du succès de Griselda Records telle qu’on l’entend maintenant est plus qu’en place, avec des artistes qui fleurissent chaque jour et qui méritent l’attention, et d’autres qui ont maintenant confirmé leur présence pour de bon. Même si ces rappeurs ne manqueront pas de prêter une oreille attentive au projet, on peut douter qu’ils le préfèrent à son prédécesseur. Malgré tout, Supreme Blientele reste à son échelle un très bon projet, une suite a la hauteur de ce que l’on attend du rappeur signé chez Shady et qui nous rassure par rapport aux doutes exprimés avant la sortie. Si vous avez aimé les aventures du rappeur de Buffalo sur son premier album, vous allez les adorer sur ce second album, a écouter impérativement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.