#SonDeLaSemaine n°70 « STOP TRYING TO BE GOD » de Travis Scott

Partager

Deux ans après avoir sorti l’excellent Birds In The Trap Sing McKnight, suite à deux années d’attente interminable, Travis Scott vient enfin de sortir Astroworld qui vient un  parfaire sa discographie. L’ayant teasé depuis 2017, Travis n’a pourtant pas chômé pendant ce laps de temps, en effet le rappeur d’Houston a continué à sortir des sons en collaboration avec d’autres rappeurs et a notamment participé à la bande originale de Fast and Furious 8. Très récemment Travis a enfin sorti Astroworld pour le plus grand plaisir de ses fans. Les featurings n’ayant pas été annoncés à l’avance, le public a eu la surprise de découvrir les couplets de James Blake, Drake, Gunna, NAV, The Weeknd, Franck Ocean, 21 Savage… en pleine écoute. Parmi les très grands morceaux de l’album que sont STARGAZING, SKELETONS, YOSEMITE, COFFEE BEAN, l’un des plus marquants reste STOP TRYING TO BE GOD avec Franck Ocean, James Blake et Stevie Wonder, dont le clip vient tout juste de sortir. Dans un clip psychédélique réalisé par Dave Meyers, ayant déja travaillé pour Kendrick Lamar, l’auditeur retrouve Travis au départ en berger d’une troupe de mouton. Au fil du clip, Travis devient de plus en plus effronté on le retrouve baptisant des personnes et brûlant des villes. S’étant pris pour Dieu, il se rappelle lui-même à l’ordre, tout en se faisant châtier. A la toute fin du clip nous retrouvons l’excellent James Blake qui chante son passage dans une crèche où une Kylie Jenner à l’allure de sainte berce un agneau. Ce clip est un coup de maître de Travis qui suit la logique de l’univers d’Astroworld. Ce dernier est d’ailleurs une très grande réussite à la fois musicale mais aussi commerciale étant donné que l’album s’est écoulé à 537.000 exemplaires et devient le meilleur démarrage de l’année derrière Scorpion de Drake.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.