Rap machine à buzz, ou buzz machine à rap ?

Partager

La route a été longue et sinueuse, mais aujourd’hui les rappeurs et autres magnats du hip-hop ont une réelle maîtrise des réseaux sociaux, ainsi que de la notion de good et bad buzz, tellement que le meme est devenu une arme redoutable pour propulser un titre au rang de hit, ou même un album aux premiers rangs des charts. Le meme, pour les personnes qui découvrent Internet en 2017… C’est un phénomène viral souvent éphémère qui vit de la répétition. Il peut être une phrase, un mouvement, voire même une danse.

➡️ Black Beatles in the city…

Ces derniers temps, les exemples sont légions mais un des phénomènes qui frappe le plus mon attention est celui du Mannequin Challenge qui a réussi à propulser Black Beatles de Rae Sraemmerd au rang de hit international (le son est certifié 4 fois platine par la RIAA). Le schéma est simple mais terriblement efficace. Le balance groupe balance sur YouTube le clip du son dans le but de le promouvoir en tant que single en septembre 2016. C’est un mois plus tard que des lycéens postent la vidéo de ce qui est aujourd’hui « le mannequin challenge originel ». Dans la foulée le groupe s’empare du phénomène et les fans le reproduisent dans le monde entier.

Le mouvement prend une ampleur qui dépasse le hip-hop ou le cercle d’internet quand la candidate du parti démocrate aux élections à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton va jusqu’à utiliser le phénomène pour sa campagne. Cet effet boule de neige a créé le hit que l’on connaît tous aujourd’hui qui comptabilise plus de 500 millions de vues sur YouTube. On notera également les moins gros mais non moins concluant #MaskOffChallenge ou #UnforgettableDanceChallenge qui ont respectivement participé à l’expansion des titres Mask Off de Future et Unforgettable de French Montana et Swae Lee.

 

➡️ Migos ? C’est vraiment devenu le meilleur rappeur

Le groupe Migos quant à lui, a bénéficié d’une mise en lumière différente. Souvenez-vous, c’était fin 2015. Rohff se fait interviewer par L’ABCDR du Son et apprend que Migos n’est pas un seul et même rappeur mais bien un groupe ce qui lui valut les railleries d’Internet. Une telle erreur est complètement impossible aujourd’hui tant le groupe a changé de statut aux yeux du grand public.  La raison de ce changement ? Un hit accompagné de plusieurs phénomènes viraux. C’est leur titre Bad and Boujee qui subira ce traitement de « phénomène d’Internet ». Tout d’abord le refrain qui devient rapidement un meme Twitter et qui consiste à inventer une suite au déjà célèbre « Rain Drop, Drop Top ».

 

Mais c’est en grande partie le discours de Donald Glover (Childich Gambino) aux Golden Globes qui a permis la promotion du titre (bien que cela coïncide également avec l’arrivée du single en radio). Après ce discours le phénomène et le titre gagnent une 293% d’écoute supplémentaire sur Spotify. Depuis le groupe Migos a retrouvé ses lettres de noblesse et possède un des plus gros hits de cette année.

➡️ Et si la France était à la page cette fois ?

La France n’est pas en reste non plus car depuis quelques mois, nous possédons également notre propre maître du buzz. A la suite de sa série de freestyle « dans les endroits où personne ne pouvait aller », Fianso tourne un clip aux Mureaux. Seul bémol : le clip tourne à l’émeute. Mais de celle-ci, tout ce qui sera retenu c’est la phrase dite par un jeune des Mureaux aux forces de l’ordre. Le phénomène sera tel que la phrase sera même réutilisée par la marque sur leurs réseaux sociaux.

 

Un second buzz moins glorieux, a alimenté l’actualité du rappeur quand le 7 avril dernier, le rappeur sort un clip où on le voit bloquer l’autoroute A3, ce qui en plus de lui valoir un bad buzz et la réussite de son titre, lui a fait avoir un procès qui se tiendra en 2018.

 

➡️ Les réseaux sociaux? The key to success!

L’ultime maitre des réseaux sociaux, le boss de fin de ce game, n’est autre que DJ Khaled. Son domaine d’action ? L’application Snapchat. Il transforme sa vie en réel reality show au travers de l’écran de poche et scande des phrases de « motivation » qui sont aujourd’hui devenues elles aussi des memes « Don’t Play Yourself », « Bless up », « They don’t want you to… ». Le buzz aurait pu avoir comme seul achèvement une certification de son compte Snapchat (premier compte certifié avec plus de 2 millions de followers), mais le phénomène a fini par toucher le domaine musical, avec à la clé (sans mauvais jeu de mot) son album Major Key en tête des charts et une nomination aux Grammy Awards. Encore une fois, le sort a joué en sa faveur en transformant ce qui aurait pu être sa ligne d’arrivée en ligne de départ.

 

Et le dernier acte en date de sa success story porte le nom d’« Asahd Khaled », le fils de DJ Khaled né en octobre 2016 est aujourd’hui un des plus gros meme d’Internet. Une fois encore, le génie marketing qu’est DJ Khaled n’y est pas pour rien. Ce dernier a un compte Instagram au nom de son fils qu’il actualise assez régulièrement. Jusqu’ici rien d’impressionnant. Cependant, ce dernier légende les posts de manière à faire penser qu’ils sont tous écrits par le nouveau-né. Ajoutons à ça le fait que le jeune Asahd est désigné par son père comme producteur exécutif de son prochain album. Et que l’Instagram du jeune producteur sert de promo au projet.

Résultat ? Le public tombe sous le charme et là où on aurait pu voir un père qui exploite son fils de 8 mois à des fins commerciales, le public y voit le gentil DJ Khaled qui s’amuse avec son fils et diffuse son bonheur à travers ses réseaux. Le coup marketing est réussi et DJ Khaled signe le plus gros hit de sa carrière comme 2ème extrait de son prochain album, et le 3ème extrait est en passe de devenir le hit de l’été.

Internet et le e-marketing sont les nouvelles armes majeures du monde de la musique, et les grosses têtes de ce milieu l’ont bien compris. Les différents artistes de cette liste ont fait naître leurs plus gros hits grâce aux réseaux sociaux et pour beaucoup, se sont fait connaitre du grand public grâce à la toile. Alors rappeur en manque de notoriété, maintenant que vous avez toutes les cartes ou plutôt les clés en main. Vous n’avez plus d’excuse pour rater vos promos. Bless Up !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.