zikxo interview

On a pris un café avec Zikxo [Interview]

Partager

Le rappeur originaire de Bondy dévoilait le 6 septembre dernier la mixtape Temps chez Rec. 118 (Warner Music France), un premier vrai projet après s’être fait le dents en compilant ses Freestyles Temps un an auparavant. Pour l’occasion, Zikxo s’entoure d’une équipe solide : des collaborations avec Diddi Trix, Da Uzi et Hornet La Frappe, et à la production Josh Rosinet, l’équipe de Katrina Squad (Guilty, Timo et DJ Ritmin) et les incontournables Yann Dakta & Rednose. Le résultat est à la hauteur des attentes, impressionnant de maturité tant dans le propos que du point de vue artistique. Titre après titre, le rappeur crée un style unique au confluent d’influences intemporelles et de sonorités dans l’air du temps. Car le temps, Zikxo le connait et nous en parle en long et en large dans une interview autour d’un café dans le cadre unique du bistrot Atelier Ramey. Ce n’est pas pour rien qu’il a donné son nom à la série de freestyles qui lui a valu son succès actuel et une signature au sein d’un des principaux labels urbains français du moment, puis à sa première véritable mixtape. La carrière du bondynois est parcourue de latences, d’interruptions et d’échecs avant de finir par déboucher sur une lumière au bout du tunnel. C’est ce parcours en dents de scie qui confère toute sa richesse à Temps, Zikxo l’admet volontiers : « Je me dis qu’au final le charbon, la patience, être acharné dans sa bulle ça paye toujours. On me l’avait déjà dit depuis que je suis petit mais j’écoutais pas. C’est peut-être pour ça que ça a fait des hauts et des bas. Mais ça a enrichi mon écriture. Des bonnes actions comme des mauvaises. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.