MZ, la rétrospective

Partager

Début décembre 2016, la MZ annonçait sur Facebook la sortie de Mafia Zeutrei leur dernier et troisième album, après lequel les membres annonçaient leur intention de poursuivre leurs carrières solo. Le premier extrait de l’album Y’a de la dope est révélé peu de temps après, mais est supprimé après l’annonce surprise de la dissolution du groupe par Hache-P dans un post Facebook, et de la non-sortie de l’album… A la suite de cette annonce, les rappeurs se sont lancés dans des carrières solo, l’occasion de revenir sur les dix années d’existence de ce groupe hors du commun.

2007-2010: Les débuts du groupe

Le trio de la MZ trouve ses racines dans le quartier de Chevaleret, dans le 13ème arrondissement. Les rappeurs alors âgés de 15/16 ans se regroupent au sein du collectif Mafia Zeutrei qui regroupe alors une dizaine de rappeurs et sort ses premiers sons aux alentours de 2007. Repérés et encadrés par un grand du quartier, Davidson, les rappeurs commencent à travailler sur leur premier projet très justement intitulé Avant la majorité, qui sort en 2010. Le street album placé en FNAC s’écoule déjà à près de 3000 exemplaires. Composé de deux CD de 15 et 17 pistes, il est ouvert par une Intro très critique dans laquelle les membres du groupe se font critiquer violemment dans une pseudo-interview. Cet esprit d’auto-dérision va devenir très rapidement caractéristique du groupe et le suivra jusqu’au bout. Suite au succès du projet, le groupe entamé une série de freestyles intitulée Best Rapper Alive qui présente sur deux saisons les performances des membres du groupe et de son entourage (notamment Le Binôme dont est issu le rappeur Chich). Fin 2010, la Mafia Zeutrei est une solide équipe de kickeurs bien encadrée par Davidson, qui entame sa montée en puissance dès l’année suivante.

2011-2014: La montée en puissance

La montée en puissance de la Mafia Zeutrei qui deviendra progressivement la MZ est articulée autour de la série de mixtapes MZ Music. Le premier volume sort en 2011, c’est un projet de 15 pistes plus un bonus du Binôme, qui inclut notamment les extraits Hyper Kickeur et Où est cet enculé?. On sent déjà la forte des Etats-Unis sur les jeunes rappeurs, notamment Où est cet enculé est posé sur une face B de Stanky Legg de GS Boyz et le refrain de Hache-P ne peut que nous rappeler celui du morceau original. Cette influence américaine qui garde encore de gros relents de la vague dirty south est d’ailleurs largement revendiquée par le groupe depuis Avant la majorité. Fait surprenant le leader musical du groupe alors plutôt orienté sur du rap pur semble être à l’écoute des morceau Hache-P alors qu’au fur et à mesure des mixtapes il passera peu à peu en arrière plan jusqu’à regagner l’intérêt du public sur la fin de la MZ et surtout avec le lancement de sa carrière solo… Le projet connait un succès assez important au vu de l’ampleur du groupe, avec près de 50 000 téléchargements. Toujours sur le plan de l’influence des Etats-Unis, le format des mixtapes gratuites alors mal développé en France et des séries de freestyle est déjà extrêmement bien exploité par le groupe, tout comme la présence sur les réseaux sociaux qui sont alors majoritairement les Skyblogs.

En 2013, le groupe s’est réduit à quatre rappeurs: Dehmo, Hache-P, Jok’air et Rod’K. Les quatre rappeurs ont pris la décision de passer au niveau supérieur, avec des visuels plus travaillés notamment lors d’une collaboration avec la graphiste Safia Bahmed-Schwartz. La promo du deuxième volume de MZ Music commence avec Aime cette musique qui marque en fait un tournant majeur dans la carrière du groupe, toujours dans cet esprit d’auto-dérision présent depuis les débuts. Ce clip sort de l’imagination fertile de Davidson qui constate la généralisation du rap dans des quartiers qui n’ont rien de populaire, notamment le fameux 16ème arrondissement de Paris. Il décide alors de faire appel à certains auditeurs de la MZ pour tourner le clip à la place des rappeurs, d’où le nom du morceau: aime cette musique, pas ceux qui la chantent. Les commentaires se multiplient au fur et à mesure que les internautes tombent dans le piège: “C des bouffon, on dirai des victim”, “Ils sont cho les ptit du 16eme”… La promo continue avec Bang Bang Flow sur lequel on remarque déjà l’influence de la trap/drill très précoce, Fonceder qui marque le tournant chanté du groupe, et enfin Juste une autre.

En 2013/2014, le groupe effectue un énorme travail sur tous les plans, tant les visuels et clips que la direction artistique, l’enregistrement et le mixage, et les personnages des différents membres du groupe. Ce virage est en partie dû au fait que la MZ, grâce à sa proximité avec les Sages Poètes notamment au travers du label KDB Zik, signe avant de sortir MZ Music Vol. II chez Arista, une filiale de Sony Music Entertainment France. Cette dynamique continue sur le troisième volume qui marque en fait l’aboutissement de l’ascension du groupe qui prend sa place dans la scène rap hexagonale. Cette troisième mixtape marque la disparition définitive de Rod’K, le quatrième rappeur du groupe, qui ne refera jamais surface. Elle est introduite au grand public par une déferlante de clips, notamment BratataFucked UpTourne AutourEnfermé Dehors puis Tiep Bou Dien. Mais c’est surtout Lune De Fiel qui fera le succès du projet. Le son qui cumule aujourd’hui plus de 18 millions de vues sur YouTube évoque les thématiques de la MZ qui sont plus centrées autour des femmes et de la fête, qui sont donc susceptibles de toucher un public beaucoup plus large et réceptif aux nouvelles tendances musicales introduites par le groupe. Voir notre interview de la MZ à l’occasion de la sortie de MZ Music Vol. III

Après ces coups de force, la MZ dévoile finalement un volume 3.5 toujours en 2014, qui inquiète un peu les auditeurs car il ne marque pas une évolution considérable par rapport au projet précédent. Pourtant, c’est à partir de 2015 que le groupe va vraiment exploiter pleinement son potentiel musical. Tous les sons de la MZ conservent une sorte d’identité sonore grâce à leur collaboration avec le beatmaker Equinox. Absolument tous les 9 sons de la mixtape sont clipés, on retrouve des ambiances plus street dans Brrr et Je sors, je rentre mais aussi un clin d’oeil à Aime cette musique dans Jour de l’hanw, des sons chantés comme Embrasse-moi et Eve et enfin d’autres dans l’univers précurseur et déjanté du groupe, Gaingz et Voldemort. A noter, le rappeur Yung Mavu fait en ce moment le buzz sur les réseaux sociaux avec sa reprise du thème d’Harry Potter… Trois ans après la sortie par la MZ du clip de Voldemort. Dans le clip, on voit le rappeur Biffty qui va se rapprocher du groupe tout comme l’entourage de DJ Weedim, la même année son frère avait réalisé le clip de Cramé un inédit de la MZ. Voir notre interview de la MZ avant la sortie de MZ Music Vol. 3.5

2015-2016: Le groupe à son sommet

En avril 2015, le groupe dévoile Dans le bendo, le premier extrait de leur nouvel album. Beaucoup plus travaillé et approfondi que les mixtapes, c’est sur ce projet que se révèle pour la première fois le plein potentiel du trio. On y retrouve tout l’univers caractéristique du groupe, des personnages des rappeurs à la fameuse touche d’auto-dérision, mais le tout semble soudain extrêmement abouti. Je suis un menteur prend la suite de EveEmbrasse-moi, le groupe joue sur l’opposition entre la forme et le fond comme il jouait sur l’opposition entre visuel et musique dans Aime cette musiqueMa substance, dans la même veine, sonne comme une déclaration d’amour à la drogue… Moins accessible, Wesh les puristes est un véritable temps fort du projet qui jette à terre toutes les critiques du groupe. Encore une fois, le clip est réalisé par PTPFG, c’est-à-dire par le frère de Biffty, Julius. On retrouve la même énergie du OG’s, l’intro du projet. L’influence américaine se fait toujours sentir, sur Un noir tue un autre noir (en hommage à leurs mentors les Sages Poètes) et sur Dans le bendo. Enfin, le groupe révèle quelques pépites concentrées en originalité, à commencer par Johnny et Coca’n’Bourbon. Dans un rap français où la trap est en pleine ascension, le projet fait figure d’OVNI musical. Pourtant, le projet réalise un score assez faible en première semaine (2600 ventes) qui porte un coup à l’image du groupe. Par la suite, les ventes se stabilisent. Lire notre chronique d’Affaire de Famille

Suite aux attentats du 13 novembre, la MZ doit décaler un concert au Bataclan. A l’occasion, le groupe dévoile sur Haute Culture la mixtape gratuite Coup d’Etat. Le projet est introduit de manière assez originale par une série de trois clips L’art de la guerre#Kush et Cette nuit. Encore une fois, on note la grande diversité musicale des sons présentés, de la trap à des sons très doux et chantés à la Tory Lanez (au moment même où celui-ci connait sa plus forte ascension après la mixtape Lost Cause). La mixtape est téléchargée 22 000 fois et écoutée près de 80 000 fois, les clips cumulent plusieurs centaines de milliers de vues sans atteindre le million. Cependant, l’objectif réel du projet qui est de commencer la promo du prochain album de la MZ La Dictature est pleinement atteint. Dans la foulée, Cich du Binôme sort sa propre mixtape sur Haute Culture, dont le son phare est Djandjou qui réunit aussi les trois rappeurs de la MZ. Encore une fois, le clip est réalisé par PTPFG et cette fois Biffty apparait dedans lui-même.

La Dictature sera donc le dernier album du groupe, c’est aussi à mon sens leur projet le plus abouti avec la couleur musicale la plus dense. Acculés par la pression de chiffres, les trois rappeurs doivent à tout prix innover à tous les niveaux. Au niveau visuel d’abord, avec le premier extrait Superman clipé en format smartphone, puis Pause extrêmement travaillé, mais surtout au niveau musical. Le hit de l’album, c’est Les princes avec Nekfeu qui est sur le point d’atteindre les 30 millions de vues. Bien sûr, on retrouve toujours des morceaux chantés comme Les meilleurs et Toi sur moi mais aussi la dose traditionnelle d’auto-dérision sur MD. Le clip commence par un avertissement: “Attention! Le contenu du vidéo-clip qui va suivre met en situation des damoiselles se dandinant, en maillot de bain”. Dan sua continuité d’Un noir tue un autre noir mais beaucoup plus dur, Noir c’est noir est un temps fort de l’album. De manière générale, l’album composé de 14 pistes est incontestablement le meilleur projet du groupe, qui termine sa carrière en apothéose. Commercialement, l’album connait aussi un bien meilleur succès qu’Affaire de FamilleLire notre chronique de La Dictature

Fin novembre 2016, la MZ révèle une série de trois street clips #MZ10ANS à l’approche de 2017. Le premier est intitulé Mafia et met en scène les trois rappeurs dans une voiture de nuit. Le morceau est assez entrainant et met encore en valeur la complémentarité du trio. Toujours dan une ambiance nocturne qui n’est pas sans nous rappeler Les princes, le deuxième clip intitulé Chat errant est dévoilé peu après. A la fin du clip, on remarque incrustée sur la balustrade d’un pont la date de sortie du prochain projet: 17/02/17. Enfin, le troisième clip est intitulé Ton sauveur et sera finalement la dernière sortie du groupe à son actif.

Et maintenant?

Depuis la séparation du groupe, Hache-P et Jok’air ont entamé leurs débuts officiels en solo. Pour Jok’air, rien de surprenant, ce dernier avait déjà entamé une préparation de carrière solo alors que le groupe était encore actif, notamment aux côtés de DJ Weedim et son entourage en plaçant un son sur Ténébreuse Musique de Butter Bullets et Alkpote et un autre sur la mixtape Boulangerie Française. Après la séparation du groupe, il sort donc C’est la guerre suivi d’Abdomen. Il annonce aussi son premier EP solo pour le 24 février 2017. Une plus grande surprise réside dans la sortie très rapide de On revient de loin de Hache-P qui est en fait le premier membre du groupe a sortir un son solo depuis la dissolution. Le morceau est excellent, un premier sans faute pour le rappeur qui compte dévoiler un deuxième clip le 10 février, intitulé OK. Pour sa part, Hache-P n’a encore annoncé aucun projet. Enfin Dehmo ne s’est pas manifesté depuis la fin du groupe, mais a confirmé sur Twitter qu’il comptait bien mettre les mains à la pâte d’ici peu. Souvent comparée à la Sexion d’Assaut, la MZ a pendant 10 ans enchainé sortie sur sortie jusqu’à être au centre de la scène rap française. malgré un succès commercial mitigé, le groupe jouissait d’une grande reconnaissance pour les qualités novatrices et le talent musical des trois rappeurs qui le composaient. Cependant, les carrières solo de chacun de ces rappeurs pourraient bien receler de surprises et les ouvrir à de nouveaux horizons. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.