La monstrueuse chronique

Partager
Après une très très (très) grosse année rap français où il a plu des projets à foison des plus gros artistes (Booba,Rohff, Gims, Gradur, Jul…) aux nouvelles révélations (PNL,SCH…), on repart à zéro et on démarre 2016 avec le nouveau projet d’un artiste qu’on ne présente plus, qui est dans le rap depuis les débuts de Michel Drucker à la télé, depuis l’époque de Bruce Lee, celui que les MC, les groupies, le public appellent tonton, Monsieur Rim’k. Bon comme c’est ma chronique, c’est mon écoute, c’est mon argent (#PersonneTéléchargeChezNous ), j’ai décidé que j’allais chroniquer en mode lecture aléatoire, c’est parti: Seul (Prod By Hades): Le morceau était le premier extrait du projet je crois, il m’a bien fait kiffer, entre l’égotrip et le son à thème avec un refrain légèrement autotuné (comme quasiment tout le projet d’ailleurs). Alien feat Alonzo (Prod By Hades, Binkz Beatz et Bunker Beatz): Grosse prod, flow trap avec des backs bien autotunés des grosses phases “Chez nous le symbole de la réussite devenir gérant d’un bar de strip tease” ; “Après une grosse perquiz, comme en temps de guerre on recompte l’effectif”, ma tête bouge de ouf le refrain autotuné m’ambiance, le couplet d’Alonzo arrive et… WOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAHOUUUUUUUUUU BORDEL, mais que fait la police ?? Arrêtez cet homme, interdisez le de feat comme la FIFA a interdit le Barça de transferts… Gros gros couplet de la part du Capo dei capi, l’autotune est maitrisé à la perfection, flow nonchalant, tout ce que j’aime. Fou (Prod by Coolax): La prod est super lourde, flow trap classique avec des petits “fou” autotunés qu’on entend à la fin de chaque phrase, puis à partir d’1min20, petite accélération pour montrer que le tonton en a encore dans le ventre. Franchement j’aime beaucoup et ce son porte très bien son nom, que des grosses phases qui font golri… “En gardav je parle chinois comme Chuck Norris”. Monster (Prod By Hades): C’est l’intro du projet, entièrement autotuné et chanté , il annonce très bien la couleur de l’album, sombre avec beaucoup d’autotune et des grosses prods. Ce genre de morceaux cloud commencent à devenir vraiment à la mode (Finis les, 92i Veyron, etc). Dans ce son, le mot “monster” est utilisé pour décire plusieurs choses (la drogue, lui-même, sa voiture), il nous y raconte son parcours de ses gardes à vue à la bicrave en passant par l’argent qu’il fait dans le rap… “Un dernier million et j’me barre fréro j’les supporte plus”. C’est l’un de mes préférés. Vida Loca feat Lartiste (Prod By Alexandre Veckerlé): Ce son m’ambiance fooort, comme le dit Rim’k dedans il s’adapte à l’époque et il le fait très bien. Très bon refrain de Lartiste, et malgré que le son soit dansant il reste dans le thème du projet, surtout le couplet de Lartiste “Alors on danse les bras écartés en attendant la prochaine bastos”. Je me le repasse en boucle en m’imaginant avec un chapeau sur la tête et un gros cigare cubain en bouche et je “danse comme un voyou”. Cave départ (Prod by Marcus): La prod est archi lourde, Rim’k fait le taff mais ce son me fait penser aux morceaux comme Portrait robot c’est dans le style de l’album Chef de famille. Mi Amor feat Amine (Prod By Marcus): Alors clairement, ce son n’a rien à foutre ici, il a sa place dans une compile de DJ Hamida ou le prochain Raï’n’B Fever. Seize ans plus tard Amine (réssucité pour l’occasion) a toujours une voix de meuf, le fan de rap que je suis devrait critiquer ce morceau mais les origines prennent le dessus et mes épaules bougent j’ai les bras tendus comme si j’étais au mariage de mon cousin Abdallah au bled y’a 3ans. Big fumée feat AP (Prod By Hades): on remplace pas une équipe qui gagne, comme à chaque projet de Rim’k il y’a le traditionnel feat avec son accolyte du 113 et généralement c’est le même thème qui revient: la weed. C’est dans la continuité de Demain j’arrête… pas, le genre de son qui donne envie de rouler à 200 avec un pilon de la taille d’un bras en bouche. A quand le featuring avec Wiz Khalifa et Snoop Dogg? Paris la nuit feat Nekfeu (Prod by Hades): Un des seuls sons non trap du son, il est cool mais sans plus. Nekfeu a clairement tué ça, la phase “Quand c’était la merde on est resté debout comme dans les toilettes turques” m’a fait taper une grosse barre. Tristesse (Prod By Hades): Il me semble que ce son parle des attentats qui ont eu lieu en Novembre, c’est une bonne chose que certains rappeurs en parlent car beaucoup de politiques se sont empressés de raconter que les gens de banlieue étaient heureux de ce qui s’est passé, j’aime et respecte l’initiative mais je trouve le son assez chiant. Stupéfiant feat Lacrim (Prod by Wealstarr): Feat 100% 94, 100% Algérie, dès les premières notes on reconnaît Wealstarr, on sait que le son va être sale, sur l’affiche ça s’annonce lourd. Le thème est dans le titre, la vente, la préparation de drogue. Le son est lourd, Rim’k tue ça, Lacrim a fait le taff mais c’est pas non plus un couplet de folie. PS: #FreeLacrim Sisi Chacal (Prod By Hades & Binkz Beatz): Morceau solo de AP, aucun doute cet album transpire la rue à 98% et ce son ne fait pas partie des 2%, “Le rap français a mal au cul m’appelle pour qu’j’leur pousse 3 Loki, tous efféminés en Zanotti”. La gimmick “sisi chacal” reste dans ma tête… Sisi chacal sisisisisissisi chacal sisi chacal sisisisisi chacal… Bon, j’arrête et je met le suivant. Maman: J’aime pas du tout mais vraiment vraiment pas du tout , c’est un son conscient sur de l’electro qu’il a fait pour remercier sa mère . Faire un son conscient qui peut passer en club et radio c’est cool y’a de l’idée mais je kiffe vraiment pas. Mon armée (Prod By Hades): Au début, j’aimais bien ce son mais après quelques écoutes il me saoule, en fait c’est le refrain chanté que j’aime pas. Les couplets rappés sont lourds, Rim’k nous fait un story-telling de sa vie de banlieusard à maintenant “Avant j’fumais des gros joint à l’arrière du bus, c’est vrai qu’on abuse, maintenant j’met 200€ dans le Brabus […] maintenant avec madame on dévalise les boutiques de luxe”. J’aime bien mais d’ici quelques temps, j’aurai zappé ce son. La Chansonette (Prod by Hall F): Pour décrire ce son en quatre mots je dirais: la rue la vraie (dédicace à Worms T par la même occasion ), vraiment dans ce son Rim’k fait ce qu’il fait de mieux, rapper la rue. Et juste sa voix la représente bien dans le refrain légèrement chanté sans autotune sans vocodeur, des grosses phases bien sales “Au dessus y’a mon voisin qui bat sa femme il lui met des penalty, aux deux je vais leur baiser leur race car ils ont réveillé mon petit” (c’est mal mais j’ai rigolé à mort). Il nous rappelle qu’il n’est pas dans le rap depuis hier “Je vieillis comme le cartel, je vieillis comme le quartier”, vraiment ce son est l’un de mes préférés. Everyday feat Rich Homie Quan (Prod By Wealstarr): Les feats France/US ça passe ou ça casse, pour le coup ça passe tout seul comme dirait Mokobé le collègue de Rim’k au sein du 113. J’ai pas grand-chose à dire sur ce son, je le trouve simple et efficace. Rich Homie Quan ne s’est pas foutu de la gueule de Rim’k en sortant un couplet de fond de tiroir, c’est propre. Voilà, fin de ma chronique, j’ai vraiment apprécié ce projet à quelques tracks près, même si je trouve qu’il tourne un peu en rond au niveau du flow et des prods qui se ressemblent mais ça ça n’engage que moi. Longue vie au tonton, au rap et salam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.