affranchis sofiane

La galaxie Affranchis, l’empire de Sofiane en route vers le sommet

Partager

De Les Sauvages, la nouvelle série de Canal + produite par Rebecca Zlotowski et Sabri Louatah à ses premiers pas au théâtre, tout semble indiquer que Sofiane souhaite exporter son personnage au-delà de la musique. Pourtant, le rappeur originaire de Seine Saint-Denis est loin d’avoir lâché son lest et enchaîne depuis une paire d’années les centaines de milliers de ventes. Omniprésent, il est parvenu à s’imposer parmi les personnalités les plus influentes de l’urbain français en utilisant sa propre carrière comme un tremplin vers l’entrepreneuriat. Pour appuyer ses ambitions, Sofiane s’entoure d’Affranchis, une équipe solide de compositeurs, d’interprètes mais aussi de cadres de l’industrie musicale, ainsi que d’un réseau en constante expansion. Ses atouts sont incontestablement sa persévérance, sa capacité d’adaptation qu’il parvient à muer charisme fédérateur et son talent pour créer des marques : I Need Money, Affranchis, 93 Empire, Le Cercle… Autant de noms évocateurs qu’il sera parvenu à marteler dans l’esprit des auditeurs à grand renfort de freestyles et de concepts vidéos, révélateurs d’une véritable galaxie humaine au sein de laquelle Sofiane tisse patiemment des connexions de plus en plus denses.

➡️ Les débuts de l’empire Affranchis : INM Publishing, Daymolition, Merkus…

En 2007, Sofiane rejoint le label Karismatik après avoir fait ses armes aux côtés de Nock-Pi au sein du groupe Les Affranchis. Il y sortira en tout et pour tout deux maxis, Première claque en 2007 et La vie de cauchemar en 2009, avant de s’en séparer suite à un différent avec son producteur Abdel Bakhti. Avec Nock-Pi, il fonde l’année suivante INM Studio Publishing, une structure regroupant une société d’édition, un label et plusieurs studios d’enregistrement à Ivry-sur-Seine. Il y sortira les maxis Blacklist en 2011 et Blacklist 2 en 2013 en distribution chez Musicast. Entre les deux, il innove en dévoilant la mixtape gratuite I Need Money : The 3 Days Theory en collaboration avec le rappeur BR et le compositeur Instrukshen. Pour l’occasion, les trois artistes s’enferment 72h en studio et filment l’ensemble de la session pour offrir une expérience immersive au public. Proche des artistes du label Néochrome, il collabore pour la première fois avec Lino en 2012 sur Néo Comeback, puis tisse des liens de plus en plus étroits avec son entourage : sa manageuse Daphnée Weil, mais aussi le producteur Tefa et l’ingénieur du son Sirius. C’est ainsi qu’on le retrouve tour à tour sur Carré de Tunisiano en collaboration avec Vald et Ol’ Kainry, aux côtés de Vald sur Planète Rap pour la sortie d’NQNT et sur Narco de Lino en collaboration avec Niro. Il fait alors appel à Merkus (Mehdi Guebli), manager de Sniper et de Vald, pour prendre sa carrière en main. De son côté, Daphnée s’associe aux fondateurs de Daymolition Screetch et Styck au sein de la holding D.A.Y. (Daymolition, Daylight, Day Publishing), puis deviendra directrice de production de Rentre dans le cercle et manageuse de Zeguerre.

➡️ La concrétisation : Suther Kane, #JeSuisPasséChezSo, Capitol…

En 2016, Sofiane fait son grand retour avec le single Rapass. Il s’agit de son premier titre produit par Tefa via la structure Suther Kane. Le 11 avril, il entame la série de freestyles #JeSuisPasséChezSo qui portera sa carrière vers de nouveaux sommets en cumulant des millions de vues épisode après épisode. Le rappeur réalise l’un des comebacks les plus mémorables de l’histoire du rap français. Dans le même temps, il se rapproche de l’équipe de Daymolition et d’une nouvelle génération d’artistes qui y prospèrent. En mai, Timal sort un remix du troisième épisode de #JeSuiPasséChezSo avant de collaborer avec Sofiane et YL sur le deuxième épisode. Smoky Beats, compositeur signé chez INM Publishing, produit également son 3ème Rapport et le single Omar. On retrouve Sofiane dans le clip de Gramme 2 Peuf d’Hornet La Frappe, qu’il invitera ainsi qu’YL sur le banger Le cercle en 2017. Le 11 novembre 2016, il annonce sa signature chez Capitol France (Universal Music France) dans le clip du dixième épisode de #JeSuiPasséChezSo. En janvier 2017, il y sort la mixtape éponyme qui s’écoute à 14.526 exemplaires dont 7.995 ventes réelles : son nouveau statut de tête d’affiche du rap français s’en trouve confirmé. Il cherche alors à passer un cap avec son premier véritable album studio, Bandit Saleté. On y retrouve Hornet La Frappe et YL, mais aussi les incontournables Samat et Bakyl avec lesquels il a tissé des liens au cours de sa jeunesse entre Stains et le Blanc-Mesnil. Côté production, c’est essentiellement Seezy, Tefa et Ladjoint qui se chargent de donner sa couleur au projet. Désormais, le rappeur ambitionne de se constituer une véritable équipe et entend bien user de sa récente popularité pour y arriver.

➡️ Sofiane et Affranchis à l’assaut du rap : Soolking, AllPoints, Zeg P…

Le 8 septembre 2017, Sofiane s’associe à Daymolition au travers de son label Affranchis Music pour présenter l’émission Rentre dans le cercle, dont le nom est inspiré du refrain du titre Le cercle. Il y invite notamment Soolking, produit par le label marseillais Hyper Focal, Heuss L’enfoiré et ZeGuerre. En janvier 2018, il annonce la signature d’Affranchis Music chez Capitol France avec un premier artiste en la personne de Soolking. Quelques jours plus tard, il sort l’album Affranchis sur lequel on retrouve Soolking, Heuss L’enfoiré, Hornet La Frappe ainsi que Kaaris et Bakyl. Côté productions, il commence à fédérer autour de lui le squelette de l’équipe Affranchis Music : Zeg P, Yasser Beats et AriBeatz, qui n’en est pas une signature mais gravite autour de Soolking. En février, Heuss L’enfoiré sort le clip de Midi Midi, réalisé par Kaleel pour Daylight, puis signe en co-production sur le label AllPoints (Believe Music France) au sein duquel Zeg P occupe la place de directeur artistique. Le 13 août, Sifax est de passage dans Rentre dans le cercle et rejoindra les rangs d’Affranchis Music dès novembre. Dans le même temps, Sofiane finit de structurer son entourage artistique avec 93 Empire.  Heuss L’enfoiré, Vald, Soolking, Kaaris, Hornet La Frappe, Sifax, Bakyl et Bakhaw occupent une bonne partie de la tracklist. Côté productions, on retrouve Yasser Beats, Zeg P et Nock-Pi, mais surtout DIIAS, proche de Soolking qui finit par se joindre à l’équipage. À l’occasion de la sortie de l’album de Soolking Fruit du démon, ce petit monde se retrouve sur le plateau de Planète Rap accompagné de nouvelles têtes comme Biloox, Lemon Haze et Doria.

➡️ Affranchis et au-delà : Némésis Music, USA Record, Interstellar…

En avril 2019, Sofiane annonce la signature de ZeGuerre, proche de l’équipe de Daymolition, chez Affranchis Music. En juin, c’est Bakhaw qui est libéré et annonce sa signature chez SMART (Sony Music France). Quelques mois plus tard, Sofiane s’associe à Lassana Diakité, l’un des piliers historiques de Bomayé Musik, pour fonder le label Némésis Music. Cette nouvelle aventure se déroulera au sein de Mercury Music Group (Universal Music France), structure traditionnellement orientée vers la variété française et dirigée par la présidente des Victoires de la Musique Natacha Krantz-Gobbi. Outre sa participation à ces nombreux projets, Sofiane entretient des rapports avec un certain nombre de structures dans lesquelles il n’intervient pas directement. C’est notamment le cas du label USA Record qui intègre à son roster Brvbus, qu’on avait pu retrouver dans l’épisode 4 de la deuxième saison du Cercle, et le groupe de Villetaneuse CG6… Signé en co-production chez AllPoints ! Autre exemple, celui de l’ingénieur du son Keda qui crée en 2017 Interstellar Productions, une structure regroupant des studios d’enregistrement, une société d’édition et un label composé de deux artistes : Rafal, également invité dans l’épisode 4 de la deuxième saison du Cercle, et Ritchy 31… Également signé chez AllPoints et dont le projet Udigg est partiellement produit par Zeg P. Côté édition, Interstellar peut compter sur une équipe solide composée de Landi (Sifax), Dadi Cali, Reggie Mas et Andreas KN, ainsi que sur Benjay (Hornet La Frappe, Chilla) et RDS (Heuss L’enfoiré, Bakhaw) qui ne sont cependant pas signés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.