kekra vréalité

Kekra signe le meilleur démarrage de sa carrière avec « Vréalité »

Partager

Très exactement un an après la sortie de Land, Kekra fait son retour avec Vréalité, un album de 12 titres plus un bonus intitulé Vrai-alité incluant un unique featuring avec Niska. Musicalement, le rappeur réalise une jonction réussie entre l’univers sombre de ses débuts et les sonorités expérimentales de ses projets précédents. Une semaine après sa sortie, Vréalité affiche un score de 1.630 ventes en première semaine, sensiblement moins que Land qui avait réalisé un démarrage de 2.269 ventes en première semaine. Un écart d’autant plus significatif qu’il porte un coup à la progression commerciale sur la durée entamée par Kekra depuis sa première entrée dans les charts avec Vréel en 2016… Vraiment ? Quelques constats suffisent en fait à établir que loin de l’échec commercial, Vréalité s’impose comme le meilleur démarrage de la carrière du rappeur masqué.

➡️ Vréalité, une nouvelle étape dans la croissance commerciale de Kekra

En premier lieu, il est essentiel de rappeler que depuis la sortie de Land, le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP) a décidé faire passer de 1.000 à 1.500 le diviseur du total des streams hebdomadaires des singles d’un projet amputé de la moitié des streams du single le plus écouté. Schématiquement, ce changement de comptabilité implique d’amputer d’un tiers le score des projets en équivalent ventes issus du streaming. Dans le cas de Kekra, Land aurait ainsi réalisé un score proche de 1.000 équivalent ventes issus du streaming en première semaine et non de 1.567. A l’inverse, Vréalité aurait réalisé un score avoisinant les 2.208 équivalent ventes issus du streaming en 2018, contre 1.472 avec la comptabilité actuelle. L’autre point essentiel de ce constat est l’absence de ventes physiques au total de Vréalité, et pour cause. Là où Land s’était timidement écoulé à 493 exemplaires en première semaine, Kekra frappe fort et met en vente sur un shop en ligne 1.200 lots incluant un album et du merchandising avec des prix compris entre 30 et 65 euros. A l’issue de la première semaine, le rappeur de Courbevoie annonce avoir écoulé l’ensemble des lots mis en vente. La pratique des bundles consistant à constituer des lots incluant un album est régulièrement utilisée aux États-Unis pour augmenter un score en première semaine. Dans le cas de Vréalité, elle est utilisée comme un incentive, c’est-à-dire une incitation à acheter, pour renforcer ses ventes physiques et pour générer des revenus sensiblement plus intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.