joh berry

Joh Berry enfume la rentrée avec « Coffee Shop »

Partager

Après avoir sorti le très prometteur Mood, son premier album, le rappeur Joh Berry a connu un succès critique considérable. S’il avait déjà auparavant sorti un projet de qualité, Lunettes noires pour nuits blanches, dont le titre fait évidemment référence à la désormais culte émission de Thierry Ardisson, c’est vraiment en 2019 avec le projet Mood qu’il a pu connaître son envol. Son style et son phrasé si particulier ont su se faire apprécier de l’auditoire rap francophone et lui conférer une estime non négligeable. Le rappeur de la ville d’Angers a depuis sorti deux singles en 2020, le très psychédélique Mercurochrome et plus récemment, Coffee Shop, dont le clip est sorti vendredi dernier.

Un esthétisme soigné, cohérent avec la musique de Joh Berry

Là où le titre aurait éventuellement pu se prêter à un clip aux teintes ensoleillées et colorées, la vidéo illustrant la musique est dans le parti pris de l’imagerie white trash américaine. Bien que dans la vidéo, le rappeur ne soit pas dans les ténèbres absolus, celui-ci est dans les débris, les ruines et autour de lui se dressent d’immenses champs dans lesquels galopent les chevaux des cylindrés des Ford Mustang. Cette imagerie est assez inédite en France, le clip dénote d’ailleurs de l’ensemble des productions de Daymolition, chaine sur laquelle est publié ledit clip. Il n’en est pas moins que le tout reste particulièrement cohérent : les longues envolées mélodique de Joh Berry, appuyées par production puissante du morceau, feront certainement voyager l’auditeur. S’il a auparavant su briller sur des productions musicales beaucoup plus dépouillées et sombres, Joh Berry montre ici une de ses facettes les plus intéressantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.