dmx challenge

DMX prend son envol en streaming grâce au DMX Challenge !

Partager

En 2019 plus que jamais, le marketing viral est le moyen le plus efficace de faire décoller un single en streaming. Le dernier à en avoir fait l’expérience est le rappeur new-yorkais DMX, dont le single What These Bitches Want From Me s’est retrouvé au centre d’un challenge sur les réseaux sociaux près de vingt ans après sa sortie ! Extraite de son troisième album studio …And Then There Was X, cette collaboration avec le chanteur Sisqó incluait un deuxième couplet singulier consistant en une énumération des prénoms des conquêtes de DMX. Lancé en septembre 2018, le DMX Challenge consiste à adopter une nouvelle apparence à chaque nouveau prénom. D’Instagram, il envahit Twitter et TikTok pour atteindre son pic de popularité en août 2019… Un phénomène qui n’a pas tardé à se ressentir dans les charts selon les données de Billboard. Fin août, le single refait son apparition en 18ème position du classement des titres rap et R&B les plus téléchargés de la semaine pour remonter en 13ème position la semaine suivante et faire son apparition en 40ème position du classement global des singles les plus téléchargés. En streaming, les écoutes grimpent significativement à partir de la semaine du 23 août pour atteindre 882.000 aux Etats-Unis la semaine suivante, soit une augmentation de 50%.

➡️ Quand un challenge fait exploser un ancien single de DMX en streaming

En 1999, DMX est au sommet de sa popularité. L’année précédente, ses deux premiers albums studio It’s Dark and Hell Is Hot et Flesh of My Flesh, Blood of My Blood se sont classés à la première position du Billboard 200 avec 251.000 et 670.000 exemplaires écoulés en première semaine et le clip de Ruff Ryders Anthem a été nommé dans la catégorie des meilleures vidéos de l’année aux MTV Video Music Awards. Son troisième album studio …And Then There Was X s’impose d’office comme le plus gros succès de sa carrière de tous points de vue avec 700.000 exemplaires écoulés en première semaine. DMX, qui est alors le seul artiste rap à avoir classé trois albums consécutifs à la première position du Billboard 200, remportera l’American Music Award de l’artiste rap de l’année et sera nommé pour l’album rap de l’année aux Grammy Awards. C’est également sur ce troisième album que figure son single emblématique Party Up (Up In There). Moins exposé, What These Bitches Want From Me n’en est pas moins l’un des titres phares du projet grâce à la présence du chanteur Sisqó, qui avait connu un gros succès quelques mois auparavant avec son Thong Song. Édité pour passer en radio, le titre est renommé What They Really Want. Près de vingt ans plus tard, What They Really Want entame une nouvelle vie sous l’impulsion des réseaux sociaux, en particulier d’Instagram, Twitter et TikTok. Il devient alors une véritable célébration de la beauté des femmes noires, bien loin de sa signification première…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.