dj khaled billboard

DJ Khaled accuse Billboard d’avoir faussé les ventes de son album

Partager

En décembre dernier, une erreur de comptabilisation des ventes de l’album de 6ix9ine Dummy Boy avait valu à société de mesure d’audience Nielsen une menace de procès de la part de Billboard, Sony Music Entertainment et Create Music Group. Cette fois, c’est Billboard qui fait l’objet de la furie du producteur DJ Khaled après que son album Father of Asahd ait été devancé en première semaine par Igor, le nouvel opus de Tyler, The Creator. Si le projet de DJ Khaled, porté comme à son habitude par la présence de certaines des plus grosses têtes d’affiches du moment, a pris le dessus sur celui de Tyler dès sa deuxième semaine d’exploitation, Khaled Ben Abdel Khaled de son vrai nom estime avoir été lésé par Billboard. En cause, le refus du magazine américain de prendre en compte le partenariat de DJ Khaled avec la marque de boissons énergisantes Awake malgré son accord initial. Selon Billboard, les chiffres de l’offre groupée de DJ Khaled, qui avoisineraient les 100.000 ventes d’après Page Six, présentaient des anomalies qui empêchaient de les intégrer au total. En revanche, les ventes résultant de l’offre groupée proposée par Tyler, The Creator ont bel et bien été validés par Nielsen. Vexé par sa seconde position au Top 200, le producteur s’en est pris dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux à l’album de son concurrent, avant de se retourner contre la présidente de son label Epic Records (Sony Music Entertainment), Sylvia Rhone, qu’il a accusé de ne pas avoir accompli les démarches nécessaires pour la prise en compte des ventes issues du partenariat. C’est désormais devant les tribunaux que DJ Khaled semble vouloir régler son différent avec Billboard, ses avocats auraient d’ores et déjà adressé une lettre au vice-président du développement des charts et données de Billboard, Silvio Pietroluongo. Les offres groupées (bundle) associant ventes d’albums et et d’autres produits (billets de concerts, merchandising) sont une pratique courante mais contestée aux Etats-Unis, déjà au centre de la rivalité entre Nicki Minaj et Travis Scott en 2018. Billboard a annoncé sa volonté de revoir sa politique en la matière courant 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.