Chronique de Go Fast

Partager
En attendant la sortie de Boulangerie Française demain sur Haute Culture, retour sur un projet court mais efficace qui a associé de nouveau le rappeur sarcellois Driver et DJ Weedim. On ne présente plus Driver, le maire de la ville, le dernier dinosaure ; quant à Weedim vous avez certainement encore en tête sa participation à l’Orgasmixtape 2 ou encore à Petits Meurtres Entre Amis. Driver et Weedim n’en sont pas à leur première collaboration puisqu’ils avaient déjà travaillé ensemble sur Tu Roules Avec Qui? (Atlanta Edition) L’EP est introduit par On Arrache Tout, un morceau entrainant sur lequel on retrouve des influences dirty south à la limite de la trap. Driver parvient à s’adapter aux variations de rythme de l’instrumentale avec facilité ; au niveau des paroles il collectionne les références notamment cinématographiques et les jeux de sonorités. Le deuxième morceau, Frank Lucas a été dévoilé sur le Youtube du rappeur. Il est centré sur le personnage éponyme, mis en avant dans le film American Gangster, et sur l’analogie du changement introduit dans la vente de drogue par ce dernier et le changement introduit dans le rap par Driver. On retient notamment la phase : “On roule dans la capitale / Pour gonfler notre capital / D’ici au Capitole / Jamais on ne capitule”. L’ambiance du morceau est plus posée, le refrain est quasiment chanté. Sur le troisième morceau, Driver invite Jehnia du label d’Infinit DBF, avec laquelle il était entré en contact après l’avoir repérée sur internet. Le refrain chanté à l’autotune et le thème du morceau ne sont pas sans nous rappeler un morceau de Le Kid. L’ambiance du morceau est douce mais l’instrumentale est plus rapide que celle de la piste précédente, le rappeur s’y adapte en adoptant autotune quelques 4:33 minutes tout en conservant une ambiguité entre rap et chant. Petit clin d’oeil exactement avec l’insertion d’un sample de Coco d’OT Genasis. L’ambiance entrainante à la ATL reprend de plus belle sur Bye Bye où on retrouve A2H qui avait déjà collaboré avec le rappeur sarcellois sur son album Bipolaire. Driver se retrouve à nouveau seul sur Autre Chose, un morceau encore tune fois mi-chanté entre l’introspection et l’égotrip. C’est aussi peut-être le morceau sur lequel il exploite le plus sa voix, pour notre plus grand bonheur. Sur Fuck You Pay Me il invite Chrisce, un chanteur argentin qui tape également dans le rap. Driver entretient un rapport particulier à la musique sud-américaine qui s’était notamment exprimé sur son projet Reggaeton en collaboration avec DJ Jim Enez. Cependant, les influences du morceau sont manifestement encore une fois plus dirty south que chicano, en quoi on ressent la patte de Weedim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.