billboard ventes

Billboard annonce de nouvelles règles de comptabilisation des ventes

Partager

Ces derniers mois, la comptabilisation de lots (bundles) incluant des albums physiques et des articles de merchandising dans les chiffres de ventes d’albums par le magazine Billboard avait donné lieu à de nombreuses polémiques. En août 2018, Nicki Minaj avait initié les hostilités en accusant Travis Scott d’avoir rehaussé les scores hebdomadaires de son album Astroworld en offrant un album pour toute place de concert achetée. Une offre mise en avant par la compagne du rappeur, Kylie Jenner, qui lui permettra de conserver la première position du Billboard 200 malgré l’entrée dans les charts du quatrième album de Nicki, Queen. En juin dernier, c’était au tour de DJ Khaled de s’insurger du refus de Billboard de prendre en compte 100.000 ventes de son album Father of Asahd issues d’un partenariat avec la marque de boissons énergisantes Awake. Là encore, cette contestation intervenait dans un contexte de concurrence avec IGOR de Tyler, The Creator qui réalisera un score légèrement supérieur en première semaine. Le magazine de référence de l’industrie musicale américaine et internationale avait justifié son refus en s’appuyant sur des anomalies dans les chiffres qui lui avaient été transmis… Puis avait profité de cet épisode pour proposer de revoir les règles de comptabilisation des lots dans les chiffres de ventes !

➡️ Billboard fait le point sur ses nouvelles règles de comptabilisation des ventes

La permissivité de la comptabilisation des ventes de lots incluant des albums et des articles de merchandising avait donné lieu à de nombreux abus ces dernières années, au point de devenir un véritable procédé permettant à certains artistes d’augmenter artificiellement leurs scores. Ces pratiques avaient pour effet de fausser la représentativité de la consommation d’un album par les chiffres de ventes et Billboard avait fini par se pencher sur la question après avoir été pris à partie par DJ Khaled sur les réseaux sociaux. À compter du 3 janvier 2020, ne seront pris en compte que les lots répondant à un certain nombre de conditions : être commercialisés sur un site relié à l’artiste et non sur celui d’une tierce partie, contenir des produits par ailleurs disponibles séparément sur le même site pour des prix inférieurs à celui du lot. Par ailleurs, un lot incluant un article de merchandising et un album devra coûter au moins 3,49 dollars de plus que l’article de merchandising seul. Ce seuil de 3,49 dollars correspond au prix de vente minimum d’un album pour que l’opération soit comptabilisée dans les charts. Les nouvelles règles  de Billboard n’impactent pas les lots incluant un album et une place de concert à condition que l’album ne soit pas directement remis à l’achat de la place et que le consommateur doive manifester sa volonté de le recevoir, par exemple en renvoyant un bon de commande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.