artistes indépendants juillet

5 artistes indépendants qu’il ne fallait pas manquer en juillet

Partager

Retrouvez chaque mois une sélection de cinq titres portés par des artistes indépendants et sélectionnés par Ventes Rap en fonction de leurs qualités : univers, écriture, flow, voix, production…

BFG & Ledos – Boulot (Prod. Ysos Beats)

Après Plantation et Malade, BFG invite Ledos, binôme du 93, pour une première collaboration officielle très attendue par leurs auditeurs respectifs. On avait eu l’occasion de constater la complicité qui liait les trois artistes pendant la période du confinement au travers de directs Instagram Live, qui donneront naissance à Boulot. Particulièrement productif, BFG avait déjà sorti le clip de Monte à la tête avec Limkus — jeune rappeur prometteur de Bagnolet — en juin et travaillerait sur un second featuring avec Ledos. Récemment, on l’avait retrouvé sur Makossa, accompagné d’une instrumentale signée Some-1ne et Break Frappe Game. Boulot a une saveur de banger d’été tant les flows sont changeants et rentrent bien en tête. Les rappeurs ne se laissent pas seulement porter par la prod d’Ysos Beats, très bien calibrée, mais délivrent aussi des couplets à écouter avec de bonnes basses. Si on peut admirer une réalisation de clip très soignée (Humain Film, Datz my Film, Jx4Real, Benoît Dieumegard), c’est aussi une structure solide, de l’efficacité et des sonorités fraîches qui donnent vie à cette alchimie…

Frencizzle & LK de l’Hôtel Moscou – Elephant & Castle (Prod. Frencizzle)

C’est au milieu d’un EP de 5 titres minimaliste et confidentiel nommé Elephant & Castle qu’on retrouve ce titre éponyme. Frencizzle, dont la réputation n’est plus à faire, arme chaque morceau de ses compositions tandis qu’LK de l’Hôtel Moscou leur adjoint ses performances écrites et vocales. Le morceau s’écoute pour son ambiance mélancolique et très intimiste. En effet, LK nous fait voyager à travers des souvenirs issus d’une relation amoureuse dont la cicatrisation est encore fragile. Si le thème est un grand classique, le parti-pris artistique du morceau n’en est pas mois intéressant. Ce n’est pas sans surprise que certains auditeurs s’identifieront très facilement au titre et finiront par s’y abandonner totalement. La prod de Frencizzle pose le décor de manière sobre et maîtrisée avec des accords plaqués et des charlestons qui donnent une dynamique contrastant avec l’atmosphère du son : un très bon mélange en somme. Le clip, réalisé par Iddad Prod, est une mosaïque de séquences issues de ce qui semble être une vielle série japonaise des années 1980, donnant un ton vintage qui colle très bien au morceau. Le reste du projet, dans la même veine, est bien évidemment à ne pas manquer !

VdM & 6amusic – Ouest Side (Prod. DonGuti, Hmzx)

Ouest Side, nait de la collaboration entre VdM et 6amusic, collectif de plus de six rappeurs issus de la région parisienne. Résultat : un mélange bien senti de cloud, de R&B et de trap, dans lequel on parle de cœur effrité, de relation toxique et se remémore de bons souvenirs. Les différents flows employés s’adaptent parfaitement à la production, qui opère un changement rythmique dancehall au cœur du morceau. On trouve parmi ce qui compose la piste instrumentale un clavier type rhodes très aérien et enveloppant, laissant place aux performances vocales des MCs. Ces derniers ne manquent pas d’en profiter. A noter aussi un vocodeur visiblement bien maîtrisé qui donne un cachet supplémentaire au son avec une réelle impression de solidité qui s’en dégage. Même constat du côté mixage et mastering, effectués par DonGuti, premier soutien de VdM et chez qui le morceau a été enregistré. Entre temps, VdM gagne en notoriété grâce à la série de sons Copine, et prépare la sortie de son premier projet en septembre, possiblement l’une des surprises de la rentrée. Du côte de 6amusic, le collectif devrait signer prochainement au sein d’une maison de disques, un évènement qui marquera un tournant de leurs carrières…

Gxlord et Jade – Comme au Départ (Prod. BigBadBeats)

Comme au Départ, c’est le fruit de la collaboration entre Gxlord et Jade, qui ont sélectionné une production de BigBadBeats pour fusionner leurs voix. Étant tous les deux très proches, on sent directement une complicité qui lie les deux artistes qui jouent leur rôle d’amoureux le temps d’un morceau. On peut penser à un mélange qui rappellerait de la variété, sur la boucle de guitare qui accompagne. Le résultat est doux et empli de passion et c’est certainement pour cela qu’il sonne aussi bien à oreille. La jeunesse des deux voix, leurs contrastes créent un sentiment de candeur qui participe à l’efficacité de Comme au Départ. Jade est habituée au chant, elle réalise par ailleurs des interprétations de morceaux déjà existants via Instagram. Gxlord, lui, est beatmaker et produit une bonne partie de ses propres morceaux, un fait assez remarquable pour qu’on le souligne. C’est également lui qui a entièrement écrit le texte du titre et choisit les arrangements au niveau des mélodies. C’est une œuvre qui se laisse facilement écouter et qui offre des sentiments d’apaisement et de relaxation. Le titre ne joue pas la carte de l’expérimentation, mais le tout est très bien fait et va droit au but.

Lotus – Hors de Question (Prod. Lotus)

Lotus, c’est avant tout un artiste complet : le clip, la prod, le master et le mix… Tout est réalisé par une personne, et avec brio ! Il va donc de soi que son titre Hors de question sonne comme une réussite : c’est un concentré d’énergie ultra-addictif. Des couplets bien écrits, un flow tout-terrain qui ne cesse d’évoluer et un sens du rythme affûté… Tous les éléments ont été placés avec minutie, jusqu’à la production dotée d’éléments sortant de l’ordinaire, raccords avec l’univers bien particulier de sa musique. Le réalisation du clip est loin de se montrer en reste : réalisée en environ trois jours dans la ville d’ Aix-en-Provence, le résultat porte le cachet d’une direction artistique soignée. On y retrouve le rappeur en compagnie de Chillo et Kinsha, membres de son groupe Utop. Enfin, c’est sur la chaîne YouTube à succès du Règlement que l’œuvre est rendue disponible, de quoi apporter à Lotus une exposition non-négligeable. C’est le son parfait pour clore cette présentation des titres du mois dernier puisqu’il représente réellement les valeurs recherchées avec cette série d’articles : créativité, spontanéité, passion et travail mis au pinacle. Pour conclure, dans un futur proche, Lotus compte bien continuer à sortir quelques morceaux. Un projet avec son groupe est également prévu par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.