2015, l’année du 93?

Partager

Depuis l’implantation du rap en France, le 93, aussi connu sous le nom de Seine-Saint-Denis, a toujours eu des rappeurs en haut de l’affiche, de NTM à Kaaris en passant par Tandem et Sefyu. Cependant, il y a toujours eu une scène underground, moins exposée mais néanmoins toute aussi intéressante si ce n’est plus, des rappeurs qui n’ont pas forcément su saisir leur chance ou qui n’ont pas eu l’opportunité de s’implanter durablement dans le paysage du rap français. Je parlais de Kaaris plus haut, ce dernier a justement a permis de situer Sevran sur la carte de France, et a su mettre en avant des artistes du département, notamment en93partageant leurs sons sur les réseaux sociaux ou en en invitant certains à Planète Rap, chose assez inhabituelle dans ce département, où beaucoup de rappeurs se plaignent de la mentalité de “charognard” ambiante. Faisant abstraction de cela, et considérant le succès de Kaaris, beaucoup d’artistes ont vu l’occasion de sortir de l’ombre, en s’imposant avec un style pas conventionnel. Quand on parle de K Double A, il ne faut pas oublier de mentionner Therapy (2093), qui lui aussi vient du coin (originaire de Bobigny) et a distribué beaucoup de productions pour des artistes du secteur. Le fait d’avoir été produit par l’un des beatmakers les plus en vue de l’hexagone n’est pas sans donner une certaine exposition aux heureux élus… Au point qu’on pourrait presque distinguer chez les rappeurs du 93 un avant et un après BTTF. Sans transitions, une liste non-exhaustive d’artistes à suivre pour l’année à venir.

 

Worms-T

Rappeur, mais aussi entrepreneur puisqu’il dirige avec DM le label NG Music, qui regroupe essentiellement des rappeurs du 93 et quelques-uns du 20e arrondissement de Paris, Worms sort le 23 février La rue la vraie, une mixtape où l’on pourra retrouver des prods de Therapy et plusieurs featurings dont certains assez surprenants. Récemment, le rappeur de Bobigny a entamé un travail considérable sur l’image, d’abord en professionnalisant les structures de son label (notamment son studio d’enregistrement) et en sortant une dizaine de sons hors-projet pour se faire connaitre. Rajoutons à ces deux points une apparition au Planète Rap de Kaaris, et bien entendu la collaboration poussée de l’artiste avec Therapy. Déjà très connu dans son secteur, Worms-T gagnera-t-il une reconnaissance nationale à travers son projet?

Criminls

Loin d’être le rappeur le plus connu de Noisy-le-Sec, Criminls a sorti en décembre sa mixtape Welcome to NLS Ville sur Haute-Culture. Voix puissante et flow carré, cette mixtape est pour lui une sorte de carte de visite pour gagner en renommée et faire patienter son public vent de dévoiler pleinement son potentiel. Au-delà de la forme, qu’on sent largement influencée par la scène d’Atlanta, l’univers est assez intéressant: références à plusieurs séries, on retrouve chez Criminls un univers froid, voire violent. L’inconvénient de ce projet réside dans son avantage: conçu comme un amuse-gueule musical, il ouvre l’appétit sans vraiment dévoiler les capacités du rappeur. Il faudra attendre elle premier semestre 2015 pour qu’un projet plus construit et mieux exploité voie le jour… A suivre.

Ghix la Kalash

Il est fort possible que l’année 2015 soit favorable à Ghix la Kalash, ou GLK, ancien rappeur du label de Worms-T NG Music désormais signé chez 50K… L’année passée, le rappeur de Bobigny avait déjà fait plusieurs apparitions à Planète Rap (Tunisiano, Marin Monster) avait remixé Sheguey 9 (le remix avait été partagé par Gradur) et avait également posé sur un morceau de ShegueyVara et un autre en featuring avec Sazamyzy, Worms, Hype et Spri Noir. Ghix a récemment entamé une série de freestyles intitulée Bandito. Le second ne m’a pas vraiment enthousiasmé, dans la mesure où le style du rappeur ne s’adapte pas forcément à tous les types de prods. En revanche, le premier freestyle et le remix de Y’a rien à faire sont de très bonne facture. J’aimerai entendre Ghix sur un projet cadré, sur des prods plus adaptées à son flow. D’ailleurs, il est présent sur le projet de Kali, sur un morceau intitulé Le chant des balles perdues sur lequel il livre une grosse performance. Un EP est prévu cette année.

Kali

Membre du groupe K-Legend R en collaboration avec Rerti, signé chez NG Music, Kali ou Kaligraphie est un rappeur principalement axé sur l’écriture, d’où son surnom. Son projet Le chant des lettres est sorti début janvier sur Haute-Culture, on y retrouve notamment Rerti, Lasso, Ghix la Kalash et Worms-T. C’est à la fois un projet construit et cohérent et le fruit d’un gros travail qui se ressent dans l’ambiance et l’écriture des morceaux.  Reste à savoir quel accueil le publique réservera à ce projet parsemé d’égotrip et de sons à thème…

G-Nozik

Groupe très populaire à Bobigny comptant dans ses rangs Lassi (lui aussi signé chez NG Music), BBR et Cyrano, G-Nozik a sorti trois morceaux en 2014, dont deux qui paraissaient être des extraits d’un album à venir (Sauvage et Enemiz). En parallèle, le groupe a sorti un remix de Not Nigga en featuring avec le rappeur de Bondy LRK. On attend définitivement le projet de G-Nozik, un groupe où les styles propres à chacun des membres se marient à la perfection, alors que chacun d’entre eux a un style différent. La principale force du groupe réside dans son côté violent et cru.

Lasso

A mon sens, Lasso est l’un des rappeurs les plus talentueux de la scène du 93, sa voix lui permet de s’adapter sur tous les types de prods. Le rappeur continue de travailler avec le label NG Music. Il a déjà sorti quelques projets par le passé, comme Mec de Tess, mais on peut s’attendre à une grosse évolution musicale. On place beaucoup d’attentes dans son prochain projet, en misant sur son ouverture musicale et son efficacité. Le clip de Fuck est sorti le 5 janvier et a reçu un bon accueil. La mixtape Vie de Lossa, projet d’une quinzaine de titres, devrait voir le jour début 2015.

Nakk Mendosa

On a peut de nouvelles de Nakk depuis la sorcier de Supernova en mars 2013, mais en décembre il avait publié un morceau intitulé Altitude qui annonce la sortie prochaine d’un album, qui est forcément très attendu, connaissant les antécédents du rappeur… Je n’ai pas vraiment d’attentes particulières vis-à-vis de ce projet, je suis quasiment certain que Nakk aura su se renouveler tout en gardant sa plume remarquable. Une légère envie d’entendre une prod de Therapy et un featuring avec les 10 peut-être. D’ailleurs, il est intéressant de noter qu’avec l’accroissement de la scène rap de Bobigny, cette dernière s’est diversifiée en accueillant des rappeurs moins centrés sur l’écriture que Nakk.

Sazamyzy & Hype

Passons de Bobigny à Bondy pour aller à la rencontre des deux rappeurs les plus représentatifs du 93. Au vu de la qualité des extraits et de leur originalité, on ne peut qu’attendre le projet du duo. Certains pourront objecter que Sazamyzy est loin d’être un excellent rappeur en termes techniques; certes, et c’est justement ce qui fait l’originalité et l’intérêt de son style, combiné bien entendu à une énergie débordante, à des prods toujours irréprochables et à son charisme. Dans un autre registre, Hype est techniquement plus posé et attire une autre frange d’auditeurs. Brabus Muzik de Sazamyzy sera disponible sous peu d’après les dires de Sazamyzy et Hype sera assez présent sur le projet, comme d’habitude. Ce projet, qui est une mixtape dans la continuité de C63 AMG, est un moyen pour faire patienter avant le tant attendu Soldier of God.

Block 13

En 2014, Block 13 ont su se mettre en avant notamment en faisant la première partie d’un concert de Kaaris et à travers leur mixtape XIII publiée sur Datpiff. Bien que ce projet ne soit pas exempt de tout reproche, le rendu final reste plutôt satisfaisant, et s’appuie sur des refrains entêtants et des couplets efficaces. On sent cependant une marge de progression confirmée par la sortie pour le moment hors-projet de Bulls et de Slovaquie. Espérons qu’il s’agit de deux extraits d’un projet qui sortirait en 2015… A confirmer.

Solo le mythe

Solo le Mythe n’a pas été très présent en 2014. Il n’a nordi que deux morceaux, RGT et Rumeurs et ragots. Kaaris fait une apparition dans le premier morceau, et la prod du deuxième est de Therapy. Les deux sont de très bonnes qualité, appuyée par le style froid et la voix lente de Solo. On a également pu le retrouver plus récemment dans Mauvais Djo avec Kaaris, Worms-T et Ixzo. Ce qui fait l’intérêt de la scène rap sevranaise, c’est la diversité des styles et des rappeurs regroupés par une influence commune.

Authentik Musik

Composé de Bakoro, Kosi, Kepassa et Ixzo, le groupe avait déjà sorti Authentik Muskrime Volume 1, une mixtape qui avait rencontré assez peu de succès car elle était sortie avant que Kaaris ne mette en lumière la scène de Sevran et Ixzo. Cependant, le projet était de qualité. Il ne sagissait que de faces B, mais on pouvait déjà entrevoir la capacité d’adaptation des membres du groupe. Depuis, Ixzo a eu le temps de sortir Bandiyagal, une mixtape qui a eu un gros succès d’estime et un faible succès commercial. Bakoro et Kosi ont été plutôt discrets cette année, mais Ixzo avait annoncé qu’il y aurait un second volume après qu’ils aient également émergé de l’ombre. Il devrait sortir en 2015, mais attendez vous à être prévenus de la sortie au dernier moment: le groupe annonce peu de choses tant que rien n’est prêt.

D’autres projets sont également prometteurs: celui de Despo Rutti, du moins s’il sort en 2015, pour voir l’évolution de son niveau; le compilation du Ghetto Fabulous Gang J’achètehiphop.com aka Hood Music et bien étendu, on l’espère du moins, Loin du Paradis de Shone; l’album de Kaaris, qui devrait aussi sortir cette année, et qui a éveillé l’intérêt grâce à l’évolution du style du rappeur sevranais remarquée sur les extraits Comme Gucci Mane et 80 Zetrei; le projet de Lerki, rappeur prometteur dévoilé dans un Certifié par la street de Rohff; celui de Tonton Skol, qui s’est fait un peu discret ces derniers temps mais qui a montré qu’il avait toujours de laréserve lors de ses apparitions dans MDRG2 et sur la net-tape de Criminls; le projet de Rock Blood, rappeur dionysien proche de Dosseh, qui est prévu pour le 19 janvier; et enfin celui de Sadek, plus par curiosité qu’autre chose. A mon sens, deux villes émergent vraiment du 93, Sevran et Bobigny et cette année risque de consacrer beaucoup de rappeurs de ces villes. Quoi qu’il en soit, vous ne pourrez pas passer à côté du 93 en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.