tory lanez chixtape 5

19 avocats ont travaillé sur le nouvel album de Tory Lanez !

Partager

Le 15 novembre dernier, Tory Lanez dévoilait son quatrième album studio Chixtape 5. Ce nouveau projet s’inscrit dans la continuité d’une série de mixtapes entamée en 2011, volontairement inspirée par la musique et la culture des années 2000. Cette démarche s’est soldée par un certain succès commercial avec pas moins de 84.313 ventes dont 7.345 exemplaires physiques et téléchargements (Hits Daily Double) et une deuxième place honorable au Billboard 200 derrière Courage de Céline Dion. Pour atteindre son objectif artistique, le chanteur canadien s’est entouré d’une solide guestlist à cheval entre rap et R&B : Jagged Edge et Jermaine Dupri, T-Pain, Snoop Dogg, Chris Brown, Ludacris, The-Dream, Mya, Mario, Ashanti, Lloyd et Lil Wayne, Fabolous et Slim et Nyce. De quoi faire saliver les nostalgiques, d’autant que Tory ne s’est pas privé de recourir à de nombreux samples… On se réjouit ainsi d’entendre au détour d’un couplet les notes de Let’s Get Blown de Snoop Dogg, Pharrell Williams et Keyshia Cole (2004), de You de Lloyd et Lil Wayne (2006) ou encore d’I Luv Your Girl de The-Dream (2008). Un voyage dans le temps qui aura mobilisé une équipe de 19 avocats pour clearer l’ensemble de la tracklist selon les confidences d’un des managers de l’artiste, Sascha Stone Guttfreund, au magazine DJ Booth.

➡️ Tory Lanez mobilise 97 auteurs et 19 avocats pour l’album Chixtape 5

Au total, pas moins de 17 titres sont samplés sur le nouvel album de Tory Lanez dont les classiques Your Body de Pretty Ricky (2005), I’m Sprung de T-Pain (2005) ou encore Beautiful de Snoop Dogg, Pharrell Williams et Charlie Wilson (2003). Cette volonté de se replonger dans le passé n’aura pas été sans conséquences dans la mesure où le chanteur canadien et son équipe ont dû passer par 19 avocats pour clearer la tracklist, c’est-à-dire pour obtenir l’ensemble des autorisations nécessaires à la sortie du projet. Interrogé par le magazine DJ Booth, Sascha Stone Guttfreund, membre de l’équipe de management de Tory, a confié : « Nous avons clearé 17 samples, et nous avons dû passer par 19 avocats au total pour cela. Ironiquement, les artistes qui ont été invités sur le projet n’ont pas reçu de cachets. Bien sûr, il y avait des dépenses associées à la clearance mais les artistes ne nous ont rien demandé. […] Il y avait également 29 auteurs, sans compter ceux des samples. » Au total, ce sont pas moins de 97 auteurs qui sont crédités sur le projet malgré le fait que Tory ait écrit lui-même l’intégralité de ses couplets. Plus impressionnant encore, aucun des samples retenus par le chanteur au moment de la conception du projet n’a été abandonné, en partie grâce à son implication personnelle dans le processus de clearance : « L’ambition de Tory a été particulièrement inspirante. Comment pourrait-on ne pas le clearer ? Ce gamin convaincu tous les artistes qu’il adorait quand il était petit d’enregistrer avec lui. Comment pourrait-on ne pas remplir notre part ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.